Comment la gratitude peut nous aider à traverser les moments difficiles

La vie est constamment changeante. Parfois elle nous mène à l’extase et nous nous sentons alors libres et heureux. Parfois nous nous sentons piégés dans nos inquiétudes, notre anxiété et nos peurs. Ce peut être parce que nous faisons face à de soudains problèmes financiers. Ou bien parce que nous ne nous en sortons pas avec nos études et songeons à changer de filière ou même à tout abandonner. Nous pourrions aussi avoir perdu un proche et essayer d’en faire le deuil. Le fait est que n’importe quelle situation que nous traversons peut nous abattre complètement, si nous le permettons. Il est très facile de laisser une situation définir notre monde et la manière dont nous le voyons. “J’ai de gros ennuis”, pourrions-nous penser. “Je ne m’en sortirai jamais”.

Plus nous nous enfermons dans ce type de réflexion, plus nous nous sentons mal et générons ces schémas de pensée. Ce cercle vicieux peut nous empêcher d’avancer, de prendre des décisions différentes et de voir les problèmes et les défis comme des opportunités. Cependant, en pratiquant la gratitude nous pouvons mener des vies plus joyeuses et plus calmes même lorsque ces situations se présentent.

Une lumière dans la pénombre

“Ne gâche pas ce que tu as en désirant ce que tu n’as pas, souviens-toi que ce que tu as aujourd’hui faisait partie de tes désirs d’autrefois.”

 Les journées les plus difficiles peuvent parfois nous donner l’impression que nous ne serons jamais capables de les traverser. Est-ce que ça ira mieux un jour ? Est-ce que je me sentirai toujours ainsi ? Pourrais-je me sentir heureux de nouveau ? Voilà le type de questions qui peuvent nous traverser l’esprit. Lorsque nous apprenons à pratiquer la gratitude, nous renforçons notre résilience pour traverser les périodes les plus difficiles, en particulier lorsqu’une situation nous paraît désespérée. Dans notre article du jour nous verrons comment incorporer la gratitude dans notre vie afin de faire face aux moments les plus difficiles.

Nous sommes tous coupables de faire ce que le philosophe grec Epicure nous prévenait de ne pas faire, surtout lorsque nous traversons une période malheureuse. Nous rêvons d’avoir plus d’argent afin de pouvoir vivre plus confortablement, sans nous inquiéter pour les factures. Nous aimerions pouvoir payer un tuteur afin de passer nos examens sans problème. Nous rêvons d’avoir un partenaire lorsque nous sommes célibataire.

La liste est sans fin. Plus nous nous concentrons sur ce que nous n’avons pas, plus nous oublions ce que nous avons. Lorsque nous nous inquiétons pour nos finances, nous oublions que nous avons un toit au-dessus de la tête, accès à l’eau potable, à de la nourriture et à des vêtements pour nous garder au chaud. Nous, étudiants qui nous plaignons des examens à venir, oublions notre chance d’avoir accès à une éducation. Lorsque nous désirons rencontrer l’amour de notre vie, nous ne prenons pas assez conscience de l’amour que nous apportent nos familles et amis, ceux qui sont là dès que nous avons besoin d’eux.

Nous rappeler de ce pourquoi nous pouvons être reconnaissants, surtout lorsque nous faisons face à des temps difficiles, nous permet de changer de regard sur notre situation. Cette attitude peut nous aider à constater que les choses ne sont pas aussi sombres qu’elles nous paraissent l’être. Nous pouvons toujours trouver des petites sources de lumière pour nous guider et nous donner la force d’avancer.

S’adapter à de nouvelles circonstances

Les êtres humains sont des créatures remarquablement adaptables. Lorsque nous faisons face à une nouvelle situation, surtout si celle-ci nous semble négative, nous avons tendance à vouloir y résister. Mais avec le temps nous nous y adaptons, nous apprenons de celle-ci, nous pouvons y trouver du plaisir et regarder le futur avec espoir et optimisme. Cependant, cette versatilité et cette habileté à transformer ce que nous percevions comme des situations négatives demande de la pratique.

Imagine un instant que tu as eu un accident. Tu as survécu mais tes jambes ont été amputées. Tu fais face à une réalité hautement terrifiante et inconnue. Au début, ce que tu vis te paraît absolument injuste. Tu es en colère, perturbé et effrayé. Mais avec le temps, tu t’ajustes à cette nouvelle réalité et à tout ce qu’elle implique. En fait, avec le temps qui passe, tu pourrais faire l’expérience de nouvelles situations positives que tu n’aurais jamais pu vivre autrement. Tu pourrais même te sentir heureux et connaître une paix d’esprit dans ta nouvelle vie et routine, même si celle-ci t’a été difficile. Les humains sont incroyablement résilients et versatiles. Il est impressionnant de penser à tous les défis et à l’adversité que nous avons surmontés. Chelsea McClammer en est un bel exemple. Après avoir perdu l’usage de ses jambes dans un accident de voiture, Chelsea est devenue la plus jeune membre de l’équipe américaine de jeux paralympiques.

Toutes sortes de personnes dans le monde entier font face à toutes sortes de défis chaque jour, et nous le pouvons aussi. L’un des pas les plus importants que nous pouvons faire dans ce sens et d’accepter notre propre situation. Une fois que notre résistance, notre rage et notre colère s’estompent, nous pouvons puiser dans notre force intérieure et accepter l’idée de ce que nous vivons en recherchant notre gratitude. Si nous nous retrouvons coincés, nous pourrions ne jamais plus avancer et ne jamais réaliser notre plein potentiel.

La gratitude cultive les émotions positives

La gratitude est l’appréciation de toutes les expériences et éléments positifs que nous avons et continuons d’avoir dans nos vies. C’est se rappeler des souvenirs qui nous sont chers, exprimer notre appréciation pour les défis et les triomphes de notre passé et la capacité de prendre conscience de ce que nous avons de bon dans nos vies. Prendre le temps de se souvenir de ces choses-là de manière régulière nous apprend à cultiver des émotions positives comme l’amour, l’espoir, la fierté, la joie et le soulagement.

Les émotions que nous ressentons en pratiquant la gratitude peuvent avoir des effets à long terme, créant des schémas de pensée qui nous permettent de changer notre vision de la vie pour le meilleur. À la place d’émotions négatives qui nous font voir tout ce qui ne va pas de façon encore plus dramatique, nous nous entraînons à voir le positif même durant les jours les plus sombres. Cela ne veut pas dire que nous ignorons nos problèmes ou évitons de ressentir de la tristesse, de la déception ou de la frustration. Cela veut seulement dire qu’au lieu de laisser les émotions négatives nous empêcher de passer au travers de certaines situations, nous pouvons traverser ces situations en sachant qu’elles aussi passeront.

Pratiquer la gratitude réduit aussi l’émergence de sentiments négatifs tels que la jalousie, le ressentiment, l’auto-critique ou la frustration. En se concentrant sur les bonnes choses que nous avons ou avons eues dans notre vie, nous pensons de moins en moins à ce que nous n’avons pas. Alors que nous ne nous concentrons plus sur ce que nous n’avons pas, les émotions comme la jalousie se dissipent. Par exemple, lorsque nous sommes à la recherche d’un nouvel emploi, notre réaction spontanée à l’annonce d’un ami qui vient d’obtenir une promotion n’est peut-être pas de la joie sincère pour cette personne. Nous pourrions ressentir de la jalousie, nous comparant à eux, réfléchissant aux raisons pour lesquelles ils ne méritent pas cela. Lorsque nous nous concentrons sur nos propres accomplissements et objectifs, nous sommes moins portés à nous comparer aux autres. Grâce à cela, nous pouvons avoir de meilleures relations avec les autres, mais aussi une relation plus saine avec nous-même.

Comment pratiquer la gratitude ?

La gratitude n’est pas une réaction spontanée pour la plupart des gens. C’est plutôt l’inverse : la gratitude est une aptitude que nous pouvons apprendre à développer et elle ne s’acquiert qu’avec une pratique régulière. Alors comment incorporer la gratitude dans nos vies quotidiennes ? Écrire une petite note disant merci à une personne qui a fait quelque chose de gentil pour nous est un excellent début. Si nous n’avons pas le temps d’écrire une note, envoyer un message texte, un email ou même les remercier dans notre propre tête est un bon premier pas. Penser à une personne qui a rendu notre vie meilleure et plus facile au quotidien nous aide à accueillir la gratitude dans notre vie.

Aussi, tenir un journal et y noter tout ce pour quoi nous sommes reconnaissants, dans notre passé ou dans notre vie actuelle peut nous aider à traverser des périodes difficiles. Lors de ces périodes de vie, relire ces notes nous rappelle toutes les choses et les personnes qui sont positives dans nos vies.

Comme il s’agit du mois de la gratitude chez Meditopia, l’équipe a créé une série portant spécifiquement sur la gratitude afin d’aider les membres de la communauté à apprendre des techniques pour remercier et apprécier la vie au quotidien.Commence ta première journée de méditations sur la gratitude aujourd’hui et donne-toi cette courte période de temps pour te concentrer sur ce qui te rend reconnaissant. Il peut être difficile au début de trouver ces petites bénédictions de la vie, mais plus nous cherchons, plus nous trouvons de sources de joie et d’espoir dans notre vie quotidienne.

Traduit par: Leslie Merle

Laisser un commentaire