Le secret du succès ? Vivre l’instant présent.

Être dans l’instant présent est rare dans nos vies de tous les jours. Lorsque nous ne sommes pas plongés dans une action ou une réflexion intense, ou lorsque nous ne sommes pas en train de nous concentrer sur un élément précis, nous pouvons être présents.

Si nous prenons du recul et regardons nos vies, nous pouvons constater que celles-ci sont divisées en trois modes : l’action, la réflexion et le moment présent. Parmi ces trois modes, celui que nous utilisons le plus est l’action. Que nous soyons au travail, en train de pratiquer notre activité préférée ou d’avoir une conversation, nous sommes constamment dans l’action. La réflexion prend la deuxième place des modes les plus communs que nous empruntons. Nous pensons ou réfléchissons lorsque nous ne sommes pas en train d’agir ou lorsque nous faisons une activité qui ne demande pas ou peu de concentration. Par exemple, lorsque nous sommes allongés au lit avant de nous endormir, en trajet vers le travail ou dans la ligne d’attente au supermarché. Si nous connaissons le chemin à emprunter par coeur, nous nous plongeons même dans nos pensées alors que nous sommes en train de conduire.

Alors, quand pouvons-nous être présents ? Et quel est le lien avec le succès ?

La troisième et plus petite portion de nos vies se passe dans l’instant présent. Les meilleurs moments pour être présents sont ceux durant lesquels nous n’avons pas à être en pleine action, conversation ou réflexion sur un sujet précis. Réfléchis-y un instant : combien de temps de ta journée peut alors être utilisé à vivre l’instant présent ? Pour la plupart d’entre nous, ce temps est presqu’inexistant. Cependant, lorsque nous prenons ces petites périodes de temps pour simplement exister, nous pouvons ressentir nos sensations, notre environnement, nos émotions et nos sentiments avec plus de conscience. Cela peut se faire en marchant, en écoutant de la musique ou en méditant.

Mais voilà : ceci est plus facile à dire qu’à faire, particulièrement dans nos sociétés qui nous poussent à toujours plus de productivité, d’actions et d’évolutions. Nos familles, nos amis et les politiciens parlent sans cesse du besoin de penser, de planifier et d’agir, mais rares sont ceux qui parlent de vivre le moment présent. Prendre du temps pour soi, s’asseoir et prendre conscience de nous-même et de notre environnement est alors considéré comme paresseux, improductif et inutile. Cependant, cette perspective ne prend pas en considération un point essentiel : afin de connaître le succès, nous devons être capables de puiser dans notre créativité, notre conscience de soi, nos valeurs et notre volonté.

En fait, être présent psychologiquement et spirituellement est l’état d’esprit le plus puissant dans lequel nous puissions être. Lorsque nous sommes dans le moment présent et que nous plongeons totalement dans l’expérience que nous vivons, nous donnons à nos esprits l’espace de se reposer, de récupérer, d’explorer et de considérer des perspectives différentes. Ce sont dans ces moments de pleine conscience que les compositeurs, les écrivains ou les scientifiques peuvent faire surgir de nouvelles idées.

Lorsque nous regardons les découvertes importantes ou les avancées révolutionnaires à travers l’histoire, nous pouvons voir que le dénominateur commun des personnes qui en sont les auteurs est la pratique constante d’être pleinement présent.

Par exemple, bien que nous sachions que l’histoire ne s’est pas déroulée exactement ainsi, Newton a commencé à penser aux lois de la gravité en observant une pomme tomber d’un arbre au pied duquel il était assis. Descartes a pensé au système de coordonnées utilisé en géométrie alors qu’il essayait de s’endormir, Niels Bohr était à moitié endormi lorsqu’il rêva d’électrons se déplaçant autour d’un atome, Paul McCartney entendait des mélodies en se réveillant, Sigmund Freud allait toujours se balader afin de laisser ses pensées émerger.

Ceci étant dit, cela ne signifie pas qu’il n’est pas aussi important de passer du temps dans les deux autres modes : celui de l’action et celui de la pensée. Par contre, nous devrions essayer d’équilibrer notre temps entre ces trois modes. Bien qu’être dans le moment présent était un élément important dans les découvertes mentionnées ci-dessus, l’action et la réflexion l’étaient tout autant dans la formulation de ces idées. Derrière chaque moment de révélation se cachent des heures, des jours, des mois et peut-être même des années d’actions, de réflexions et de pleine conscience.

Ces considérations pourront peut-être un jour nous convaincre, en tant que société et culture, de redéfinir notre perception de se donner du temps pour être présent et de s’asseoir avec nos pensées, nos émotions et notre environnement. Lorsque nous aurons pris conscience que ce temps-là est fondamental pour que nous puissions cultiver notre créativité, notre innovation et entrevoir de nouvelles perspectives, nous serons plus enclins à nous le donner. Pour aller un peu plus loin, nous pourrions même changer de perspective quant à ce qu’est une bonne utilisation de notre temps lorsque nous commencerons à vraiment saisir l’importance du moment présent. Il est quelque peu inquiétant de voir le peu de temps que nous passons à être dans le moment présent : parfois cela ne nous arrive pas du tout pendant des semaines, voire des mois !

La méditation peut jouer un rôle crucial dans notre apprentissage de vivre l’instant présent, et d’en faire une habitude. La méditation nous apprend à contrôler notre esprit et à lui donner l’espace de vagabonder mais aussi d’être présent. En prenant 10 minutes par jour pour méditer, en fermant les yeux et en nous concentrant sur le moment que nous vivons, nous créons les fondations nous permettant de toucher à notre source de créativité et à notre plein potentiel. Comme toute nouvelle habitude, cela peut sembler difficile au début. Mais en pratiquant à contrôler nos esprits, nous pouvons grandement profiter des bénéfices de cette pratique.

Laisser un commentaire