Le puissant effet du sommeil sur le corps et l’esprit

Nous passons près d’un tiers de notre vie à dormir.  En d’autres termes, dormir est tout aussi vital que manger, boire de l’eau et respirer. Mais que savons-nous réellement du sommeil? Combien de types de sommeil existe-t-il? Que se passe-t-il dans notre corps et notre esprit pendant le sommeil? Quels sont les effets d’un bon sommeil sur notre santé mentale et physique? Quels sont les facteurs qui affectent la qualité de notre sommeil? Tu trouveras ci-dessous les réponses à toutes ces questions et bien d’autres encore.

Commençons par le commencement: Qu’est-ce que le sommeil?

Le sommeil peut être défini comme un processus actif qui joue un rôle crucial dans la reconstitution de notre santé physique et mentale au quotidien. Bien que nous ayons beaucoup appris sur le sommeil à la lumière des progrès de la science et de la technologie, le sommeil continue d’être une curiosité pour les scientifiques. Par exemple, les réponses à des questions telles que “Pourquoi avons-nous différents cycles de sommeil”? “Pourquoi rêvons-nous?” ou même “Pourquoi avons-nous besoin de dormir?” sont toujours recherchées. Cependant, nous savons qu’un sommeil de qualité a un effet positif sur notre santé psychologique et physiologique, qu’il augmente nos performances pendant la journée, qu’il améliore notre capacité à résoudre des problèmes et qu’il favorise notre résilience émotionnelle.

Regardons le sommeil plus en détail

Nous passons par quatre stades de sommeil différents au cours de la nuit. Un cycle de sommeil se compose de deux parties: la phase Non-REM (Non Rapid Eye Movement, ou Mouvements Oculaires Non Rapides) et la phase REM (Rapid Eye Movement, ou Mouvements Oculaires Rapides). Les trois premiers de ces stades de sommeil appartiennent à la phase NREM, et le dernier stade dans lequel nous entrons est le REM. Lorsque nous nous endormons, le premier et le deuxième stade du sommeil qui se déroule dans cette phase NREM sont considérés comme un sommeil léger. Le troisième stade du sommeil est celui de la réparation et de la croissance de notre corps, également connu sous le nom de sommeil à ondes lentes. Enfin, nous entrons dans le quatrième stade du sommeil paradoxal, la phase REM, celle des rêves.  

Cependant, une fois que nous avons atteint le stade du sommeil paradoxal, nous n’y passons pas le reste de notre sommeil. Au contraire, nous faisons des allers-retours entre les phases REM et NREM tout au long de notre sommeil. Environ 75 à 80 % du temps que nous passons à dormir est du type NREM, tandis que 20 à 25 % est du type REM.

Notre corps réagit différemment pendant les phases NREM et REM. Par exemple, pendant la phase de sommeil NREM, notre corps favorise la formation des os et des muscles, la réparation et la régénération des tissus, et renforce le système immunitaire. Lorsque nous entrons dans le sommeil paradoxal (REM), notre activité cérébrale augmente. Pendant que les processus de mémoire et d’apprentissage se déroulent, nos muscles sont dans un état de relaxation et de soulagement complet. Il est intéressant de noter que les bébés passent 50% de leur sommeil dans la phase REM, tandis que les adultes n’y passent seulement que 20% de leur temps de sommeil. 

Alors, comment notre corps ajuste-t-il ce cycle entre le sommeil et l’éveil? La réponse à cette question est cachée dans l’horloge biologique de notre corps, connue sous le nom de “rythme circadien“. 

Maintenant, voyons plus en détail ce qui se passe dans notre corps pendant le sommeil…

Que se passe-t-il dans notre corps et dans notre cerveau pendant le sommeil?

  • Le cerveau traite, trie, organise et stocke les informations qu’il acquiert pendant la journée.

Le sommeil ne se traduit pas par un arrêt complet du corps et de l’esprit. Au contraire, notre cerveau est très actif pendant que nous dormons, presque plus encore que lorsque nous sommes éveillés. Cette thèse a été confirmée par une étude menée à l’université de Harvard en 2010, qui a examiné l’énergie consommée par le cerveau. 

L’adénosine triphosphate (ATP) est une substance chimique qui permet aux cellules de remplir leurs fonctions. Des études ont démontré que si l’ATP était produite en quantité stable pendant la journée, cette quantité augmentait pendant le sommeil. Le cerveau effectue des activités hautement essentielles qui nécessitent une dépense énergétique intense pendant que nous dormons. La principale de ces activités est la fonction d’organisation et de stockage des informations que le cerveau acquiert pendant la journée.

Le sommeil est très important, en particulier lorsqu’il s’agit de traiter la mémoire à long terme. Des études montrent une augmentation de la durée de notre sommeil, notamment de la phase REM, lorsque nous venons d’apprendre quelque chose de nouveau. Cette augmentation a été davantage observée pendant le processus d’apprentissage d’une tâche difficile, revenant à sa durée normale une fois l’apprentissage terminé. De fait, dans une étude menée auprès d’étudiants, ceux qui se trouvaient dans une période d’examen intense avaient des mouvements oculaires beaucoup plus accentués durant leur sommeil paradoxal que les étudiants qui n’étaient pas en période d’examen. En d’autres termes, on peut dire que le sommeil a une grande importance dans l’apprentissage et dans l’organisation, le traitement et la mémorisation des informations.

  • Notre fonctionnement hormonal est optimal lorsque nous dormons suffisamment.

Le sommeil joue un rôle essentiel dans la sécrétion, l’équilibrage et la régulation des hormones. Examinons l’hormone la plus connue associée au sommeil: la mélatonine. La mélatonine est sécrétée par la glande pinéale et contrôle nos rythmes de sommeil. Lorsque notre taux de mélatonine augmente le soir, nous commençons à avoir sommeil. Pendant que nous dormons, notre hypophyse sécrète l’hormone de croissance, qui joue un rôle dans la croissance et l’auto réparation de notre corps.

As-tu remarqué qu’après une nuit où tu ne peux pas dormir, tes envies alimentaires changent également? La recherche établit un lien entre les habitudes de sommeil et les habitudes alimentaires. Selon une étude, un sommeil réparateur et régulier facilite le contrôle de l’appétit et maintient l’équilibre de la glycémie. Un sommeil régulier permet également d’équilibrer la leptine et la ghréline, connues comme étant les hormones de la faim et de la satiété. En d’autres termes, grâce à un sommeil de qualité, nous entendons mieux les signaux de faim et de satiété, établissant ainsi une relation plus équilibrée avec la nourriture.

Une autre hormone connue pour être associée au sommeil est le cortisol, également connu sous le nom d’hormone du stress. Un bon sommeil fait baisser notre taux de cortisol et contribue ainsi à réguler notre stress. 

  • Notre système nerveux se débarrasse des substances toxiques.

Les déchets toxiques s’accumulent dans notre système nerveux et le sommeil permet d’éliminer ces substances toxiques de l’organisme, laissant le corps se reposer. Notre système nerveux sympathique, qui contrôle notre réaction de “combat ou de fuite”, a également la possibilité de se reposer et de se détendre pendant le sommeil.

Des études montrent qu’un bon sommeil équilibre la pression artérielle et réduit l’activité du système nerveux sympathique. Cependant, l’inverse est également vrai. En d’autres termes, lorsque nous ne dormons pas bien la nuit, l’activité de notre système nerveux sympathique augmente. T’es-tu déjà senti·e agité·e et nerveux·se après une nuit où tu avais peu dormi? Tu sais maintenant pourquoi. Dans ces moments-là, l’une des meilleures choses que tu puisses faire pour soulager ton esprit et calmer ton système nerveux est de méditer.

Comment savoir si nous dormons bien?

Tout d’abord, si nous ne dormons pas bien, nous pouvons facilement en voir les effets sur notre corps. Nous en ressentons les répercussions dans différents domaines, de notre humeur à la fatigue physique, de nos habitudes alimentaires à nos performances tout au long de la journée. En outre, le fait d’avoir du mal à se réveiller le matin, de se sentir épuisé pendant la journée, d’être incapable de se concentrer à l’école, au travail ou au sport, de consommer excessivement de la caféine, de se réveiller en plein sommeil, ainsi que nos propres expériences subjectives peuvent nous renseigner sur la qualité de notre sommeil.

Patrick Fuller, spécialiste du sommeil et professeur principal de neurologie à la Harvard Medical School, définit un bon sommeil comme suit: Si vous vous réveillez naturellement sans réveil, sans avoir à vous forcer à sortir du lit, vous venez probablement de bien dormir.

Nous éprouvons un sentiment différent lorsque notre corps est bien reposé et que nous nous réveillons sans effort, sans avoir besoin d’un réveil. Lorsque cela se produit, il est plus que probable que nous ayons passé une bonne nuit de sommeil. 

Pourquoi devrais-je méditer avant d’aller me coucher?

Si tu souffres d’insomnie ou si tu as du mal à t’endormir, tu peux profiter des bienfaits de la méditation avec Meditopia. Des études montrent que la méditation améliore la qualité et l’efficacité du sommeil en nous aidant à nous endormir plus facilement et plus rapidement, et en nous permettant de rester éveillés pendant la journée.

Le sommeil est un élément essentiel et significatif de notre vie. Nous pouvons améliorer la qualité de notre sommeil en apportant de simples changements à nos habitudes quotidiennes ou en adoptant de nouvelles habitudes comme la méditation. Le sommeil peut avoir une incidence sur notre vie quotidienne, nos performances professionnelles, notre résilience émotionnelle, notre niveau de tolérance, nos relations, etc. En d’autres termes, il peut affecter notre qualité de vie de manière très positive. Il peut également être utile de demander l’aide d’un spécialiste si tu as des problèmes liés au sommeil qui persistent pendant une longue période.

Sur ce, nous te souhaitons une bonne nuit!

Traductrice: Leslie Merle

Leave a Reply