Tu n’as pas à te sentir bien tout le temps

Comment t’es-tu senti.e en te réveillant ce matin? Et pendant le reste de la journée? Comment te sentiras-tu avant d’aller te coucher? Il est impossible de donner la même réponse à toutes ces questions. Parfois, et souvent sans raison, nous ne ressentons pas ce que les gens s’attendent à ce que nous ressentions – ou, et c’est plus important encore, ce que nous nous attendons à ressentir nous-mêmes. Comment cela t’affecte-t-il lorsque tes émotions ne sont pas en accord avec tes attentes?

As-tu peur de “décevoir” les gens quand tu leur dis que tu ne te sens pas bien? Te sens-tu coupable ou anxieux.se de les faire se sentir mal en leur faisant part de tes ressentis? Plus important encore, penses-tu que les sentiments difficiles vont “disparaître” et que tu te sentiras mieux si tu te dis que tout va bien?

Il est possible que tu aies ce genre de pensées. Cependant, aucune de ces pensées n’a d’effet réel sur tes émotions. Les émotions sont toujours là. Ce qui compte, c’est ce que tu ressens réellement par rapport à une situation, et non ce que tu devrais ressentir par rapport à celle-ci. Il n’existe pas de “mauvaise” émotion. Si tu ressens quelque chose, alors c’est réel. Essayer de l’éviter, être déconnecté.e de tes émotions ou penser que tu devrais te sentir bien tout le temps ne fait que te faire souffrir davantage et t’empêche de te comprendre et de t’exprimer.

Se laisser aller à ses émotions est tout aussi important que n’importe quel autre besoin fondamental. Rappelle-toi que tu n’es pas seulement un corps. Tu est un tout composé d’un corps, d’un esprit et d’émotions. Ton âme peut ne pas se sentir bien un jour, tout comme ton corps peut attraper une grippe et tomber malade. Te fâches-tu contre ton bras s’il te fait mal? Lorsque tu as mal à la tête, est-ce que tu te dis “Pourquoi tu as mal? Non, ce n’est pas vrai. Tu n’as pas mal en fait et tu vas très bien”. Ou, au contraire, est-ce que tu essaies de comprendre pourquoi tu as mal à la tête et tente de trouver le meilleur moyen de te soulager?

Comme tous les autres êtres vivants, nous sommes des êtres dualistes. Rappelle-toi que nous nous sentons plus en paix lorsque nous trouvons un équilibre entre nos dualités. Nous ne pouvons atteindre la paix intérieure que si nous embrassons nos émotions difficiles de la même manière que nous embrassons les émotions agréables.

Une partie de toi estime-t-elle qu’il est “mal” de se sentir fatigué.e, en colère, anxieux.se, blessé.e ou fâché.e?

Parfois, nous essayons d’ignorer ces sentiments ou de les qualifier de négatifs. Nous pensons que si nous les ignorons et nous fermons à eux, ils disparaîtront. Mais en réalité, le contraire est vrai: plus nous perdons le contact avec ces émotions, plus notre malaise s’accroît. Il n’est pas naturel de toujours se sentir bien. Il est donc fort probable que tu ressentes un malaise si tu te feins de toujours te sentir bien.

Tes émotions peuvent ressembler à une boîte de Pandore que tu as peur d’ouvrir. Tu peux donc essayer de toujours te sentir bien, de penser positivement et de ne pas laisser de place à tes émotions négatives. Oui, il est possible que tu éprouves des émotions difficiles que tu ne veux pas ressentir. Mais n’oublie pas que ces émotions sont toujours là, même si tu essaies de les ignorer. Par conséquent, tu ne pourras trouver de soulagement que si tu essaies de les comprendre et de les nommer.

Lorsque tu cesseras de repousser tes limites, et que tu choisiras d’accepter toutes tes émotions et tous tes états, tu réaliseras que le fait de croire que tu dois te sentir bien tout le temps est, en réalité, un fardeau. N’essaie pas de trouver une raison derrière tes émotions négatives. Il n’y a peut-être pas toujours de raison que tu puisses comprendre pour le moment, alors observe tout simplement. Il se peut que tu ne sois pas bien, que tu te sentes en colère, fatigué.e, fâché.e ou épuisé.e. Ne pas se sentir bien tout le temps est très naturel et fait partie de l’existence humaine.

Ne pas comprendre tes émotions peut te mettre mal à l’aise. En essayant de faire face à ce malaise, tu peux avoir tendance à tout balayer sous le tapis et à te dire que tu vas bien. Ne te force pas à essayer de comprendre pourquoi tu te sens mal à l’aise: le sentiment est là et il t’appartient. Sache que tu as le droit de te sentir mal et rappelle-le-toi.

Observe l’effort qu’il faut faire pour essayer de toujours se sentir bien. Tu n’as pas à te sentir bien pour qui que ce soit. Tu peux partager tes émotions difficiles avec les autres. Par exemple, tu n’as pas besoin de donner l’impression que tu te sens bien pour tes enfants, si tu en as. Les enfants veulent des parents qui peuvent explorer toutes leurs émotions et sont capables de les exprimer parce qu’elles sont réelles. Lorsque tu ne te sens pas bien, si tu ne partages pas cela avec les personnes qui t’entourent (qui peuvent te faire sentir coupable), tu trouveras tout encore plus éprouvant. Observe ta relation avec ton partenaire, si tu en as un. Ton partenaire accepte tous tes états, à condition que tu acceptes et exprimes tes émotions.

N’oublie pas que tout le monde se sent mal de temps en temps. Tu ne seras peut-être pas toujours capable de prendre soin de toi et c’est très humain. Tu peux penser que tu as besoin de comprendre immédiatement tes émotions, mais en fait, les émotions qui sont comprises à temps sont plus précieuses. En faisant preuve de compassion à l’égard du temps, de soi-même et de son propre rythme, on renforce sa résilience émotionnelle. Lorsque tu es confronté.e à des émotions difficiles ou que tu sens qu’il te manque quelque chose, tu peux prendre le temps de les comprendre. Le fait de connaître toutes tes émotions t’ouvrira une porte pour mieux te comprendre et t’accepter.

Parfois, il est difficile de préserver l’équilibre entre les émotions difficiles et les émotions joyeuses. Lorsque tu éprouves des difficultés, tu peux les partager avec les autres. Peut-être penses-tu qu’ils vont s’inquiéter pour toi ou changer l’opinion qu’ils ont de toi. Cependant, rappelle-toi que nous traversons tous des moments difficiles. La seule différence est que certains d’entre nous éprouvent des émotions difficiles plus souvent, plus intensément et plus clairement. En fait, si nous pouvions tous demander de l’aide en cas de besoin, il serait plus facile pour nous tous de traverser des moments difficiles. Nous avons tous besoin de soutien. N’aie pas peur de montrer ta vulnérabilité aux personnes que tu aimes; elles peuvent être beaucoup plus fortes que tu ne le penses. Et si tu en as besoin, cherche un soutien professionnel. Tu peux consulter les services professionnels disponibles dans ta ville, et obtenir une aide professionnelle lorsque tu as besoin de parler à quelqu’un ou de demander l’avis d’un professionnel.


écrit par: Cansu Yavuzoğlu

traduit par: Leslie Merle

Laisser un commentaire