Rester en sécurité pendant les périodes difficiles

Dire que 2020 a été une année difficile peut être ressenti comme un euphémisme par la plupart des gens. Malheureusement, pour beaucoup d’entre nous, le périple n’est pas terminé et alors que nous continuons à naviguer dans ce monde sans grande certitude quant à notre futur immédiat, il est tout à fait naturel que nous cherchions à être guidés et rassurés. En ces temps de turbulences, cependant, le message transmis semble être davantage axé sur la recherche de protection par des moyens extérieurs et des mesures strictes, que par ce que nous pouvons faire par et pour nous-mêmes.

Par exemple, chacun d’entre nous a la capacité de renforcer son système immunitaire grâce à des habitudes de vie saines et cohérentes. Bien sûr, cela n’empêcherait pas la propagation de n’importe quel virus, mais aurait au moins l’avantage de nous rendre plus résistants.

Stress et anxiété dans les moments difficiles

L’une des notions les plus importantes à garder à l’esprit est que le fait d’être dans un état de peur et d’anxiété constant affecte notre humeur quotidienne et met le corps à rude épreuve.

Lorsque nous ressentons des émotions fortes comme la peur et l’anxiété, le système nerveux sympathique (SNS) contribue à l’activation de ce que l’on appelle le mode “combat ou fuite”. En termes scientifiques, cela signifie que le corps déplace ses ressources énergétiques vers la lutte contre une situation que nous percevons comme une menace, ou vers la fuite pour assurer notre survie. Le SNS signale aux glandes surrénales de libérer certaines hormones telles que l’adrénaline et le cortisol afin de préparer l’organisme à répondre au danger. Ceci inclut le retrait de l’approvisionnement en sang des zones du corps où il n’est pas nécessaire, une augmentation du rythme cardiaque et respiratoire, des changements dans le processus digestif et une augmentation des niveaux de glucose dans le sang.

Ce mécanisme de défense est si primitif qu’il ne fait pas la différence entre une menace réelle et une menace perçue. Ainsi, des facteurs de stress mineurs de la vie quotidienne peuvent inutilement activer la réaction de combat ou de fuite, et déclencher une réaction en chaîne de symptômes corporels désagréables tels que des attaques de panique, des palpitations, de la tension musculaire, de l’essoufflement, des maux de tête, de l’insomnie et même la peur de mourir.

Rester prudents quant aux informations que nous consultons

Le stress et la peur ont joué un rôle important dans la préservation de notre espèce. Ce qui pose problème, c’est en fait l’activation continue du SNS en raison de l’exposition constante à ces facteurs. Et pourtant, il semble que la peur soit l’émotion numéro un qui nous est transmise quotidiennement à travers nos écrans. En ces temps inhabituels, le flux ininterrompu d’informations, en particulier de nouvelles qui peuvent sembler peu claires, exagérées ou conçues pour nous faire paniquer, nous maintient dans un état d’alerte rouge, ce qui maintient nos esprits agités.

Il est normal de se tenir au courant d’informations concernant notre sécurité, mais la peur doit être désamorcée lorsqu’elle ne sert à rien. C’est alors que le système nerveux parasympathique (SNP) réagira en arrêtant la réaction de stress ou de peur et nous aidera à retrouver un état d’équilibre et de tranquillité.

Conseils pour renforcer le système immunitaire et retrouver la tranquillité d’esprit

Pour briser le cercle vicieux de la peur et apprendre à la gérer, il est essentiel de commencer à réduire ou à éliminer les sources qui la provoquent et de calmer nos esprits. Dans ta vie quotidienne, fais bien attention à ce que tu ressens pendant et après avoir été exposé.e à une nouvelle, par exemple. Te sens-tu plus calme, inspiré.e, confiant.e, énergique ou lucide? Ou bien te sens-tu plus fatigué.e, confus.e, agité.e, émotif.ve, léthargique, anxieux.se ou déprimé.e?

Si tu te sens plutôt concerné.e par ces dernières émotions, n’oublie pas qu’il existe des moyens de calmer ton esprit. Un esprit paisible a de l’espace pour les rêves, la créativité, des objectifs clairs et des opinions équilibrées. Tu peux essayer la méditation pour t’aider à garder les pieds sur terre. La méditation est un outil de guérison pour beaucoup de gens. De plus, les périodes de silence obtenues grâce à la méditation nous aident à développer notre intuition et notre jugement, et favorisent une connexion plus profonde avec notre propre instinct. Ceci, bien sûr, ne peut se passer à l’extérieur de nous. Les méditations guidées, les exercices de respiration et les techniques de relaxation sont autant d’excellents moyens de faire cesser la peur. Si tu trouves qu’il est difficile de pratiquer seul.e, nous sommes là pour toi, pour te guider à chaque étape grâce à des programmes conçus pour t’aider à trouver l’équilibre et la paix intérieure, en particulier en ces temps incertains.

Prendre soin de la santé de ses intestins

Un autre moyen de renforcer notre système immunitaire consiste à prendre soin de notre santé intestinale. La flore intestinale désigne le monde des micro-organismes qui peuplent nos intestins. Notre flore intestinale joue un rôle important, non seulement dans notre métabolisme, mais aussi dans la protection du système immunitaire. Les experts dans ce domaine disent que les bactéries favorables assurent une protection directe de la muqueuse de notre gros intestin pour lutter contre les bactéries ou autres substances pathogènes.

Les experts soulignent donc qu’une mauvaise santé intestinale nous rend vulnérables aux maladies. La question est donc de savoir ce qui nuit à la flore intestinale et ce qui la maintient en bonne santé. La réponse la plus évidente réside dans nos choix alimentaires. Les aliments les plus nocifs pour notre flore intestinale sont ceux qui sont frits, traités, raffinés, qui contiennent des antibiotiques, des conservateurs, des émulsifiants, des exhausteurs de goût et des édulcorants artificiels. Il n’est donc pas surprenant qu’une alimentation bien équilibrée, saine, de haute qualité et idéalement biologique soit la meilleure. Il est également important de souligner qu’outre la consommation d’aliments à faible valeur nutritionnelle, le stress, le manque d’activité physique modérée, la mauvaise qualité du sommeil, les médicaments contre le reflux acide et les antibiotiques diminuent la santé intestinale.

Et en parlant d’activité physique modérée et de qualité du sommeil, rappelons qu’elles nous aident à mener une vie plus saine et plus heureuse: elles réduisent notre risque de stress et de dépression, augmentent notre niveau d’énergie ainsi que notre estime de soi et notre humeur. Dans le cas de l’activité physique, elle peut réduire le risque de développer certains problèmes de santé tels que les maladies cardiaques.

Hygiène, hygiène, hygiène…

Un sujet moins discuté pour maintenir notre système immunitaire fort est le maintien d’une bonne hygiène de base. Comme par exemple se laver les mains avec du savon naturel et de l’eau quand c’est nécessaire — mais il n’y a pas besoin d’être paranoïaque non plus. Comme nous l’avons tous observé, l’utilisation de désinfectant pour les mains a connu une croissance exponentielle au cours des derniers mois. Bien que son utilisation soit très facile et fonctionnelle, il ne faut l’utiliser qu’avec parcimonie, et non comme substitut au lavage des mains.

Deux aspects des désinfectants pour les mains sont généralement négligés: 1) le triclosan est un ingrédient actif courant des désinfectants pour les mains (et d’autres produits d’hygiène) et peut contribuer à rendre les bactéries résistantes aux antibiotiques, ce qui est plutôt problématique, et 2) l’utilisation constante de désinfectant pour les mains peut affecter les microbiomes du corps: s’ils tuent les microbes potentiellement dangereux, ils altèrent également les communautés de bactéries bénéfiques sur la peau. En d’autres termes, le désinfectant pour les mains ne distingue pas les bons microbes des mauvais. Il tuera donc très probablement les bonnes bactéries qui aident l’organisme à lutter contre les maladies, ce qui entraînera une moindre résistance aux maladies et aux infections. Si tu te préoccupes de ce que tes mains touchent, dis non au désinfectant pour les mains et lave-toi plutôt les mains avec de l’eau et du savon naturel.

Profiter de la vitamine D naturelle

Passons maintenant aux effets apaisants de la nature. Nous savons que passer du temps à l’extérieur, dans la nature, et s’imprégner de vitamine D naturelle (tout en prenant les bonnes précautions, bien sûr) est une source d’énergie positive et de paix. Mais voici un fait intéressant: nous avons dans notre système immunitaire des cellules spéciales, appelées cellules T, qui aident à lutter contre les agents pathogènes envahissants. Bien que la recherche soit récente, elle suggère que ces cellules, qui sont abondantes dans la peau, pourraient être dynamisées par la lumière du soleil. Le chercheur principal de l’une de ces études, Gerard Ahern, PhD, professeur associé au département de pharmacologie et de physiologie de Georgetown, déclare: “Les cellules T, qu’elles soient auxiliaires ou tueuses, doivent se déplacer pour faire leur travail, qui consiste à se rendre sur le site d’une infection et à orchestrer une réponse. Cette étude montre que la lumière du soleil active directement les cellules immunitaires clés en augmentant leur mouvement”. 

Passer du temps dans la nature peut également apporter d’autres avantages: comme celui de respirer des phytoncides. Les phytoncides sont des substances antimicrobiennes aéroportées, que les arbres libèrent pour lutter contre les maladies et les substances nocives. Des études ont montré que l’inhalation de phytoncides lors d’une promenade en forêt a des effets bénéfiques sur les cellules tueuses naturelles humaines (NK) qui aident à combattre les cellules infectées par des virus, un renforcement tangible du système immunitaire qui peut durer jusqu’à 30 jours. Alors autant que possible, sors et laisse la nature et le soleil t’ancrer, te dynamiser, recharger tes batteries, élever tes vibrations et t’aider à mettre de côté tes soucis, même si ce n’est que pour quelques minutes par jour.

Le soutien social, l’un des meilleurs outils pour se sentir en sécurité 

Et enfin, et surtout, connecte-toi à ceux que tu aimes. Reste connecté.e de manière à te sentir en sécurité. Les personnes qui se sentent soutenues socialement sont moins sujettes à toute une série de problèmes physiques et mentaux, notamment un système immunitaire renforcé, un meilleur traitement de l’information, moins d’anxiété et de crises de panique. 

Nous savons tous combien il est réconfortant d’être en compagnie des personnes qui nous sont chères, et qui nous remontent le moral. Nous savons également que le fait de se sentir soutenu par un réseau social peut nous aider à soulager la douleur et les symptômes physiques du stress. Il est important de rester en contact avec ce réseau social, sous quelque forme que ce soit, pour se sentir en sécurité. Rappelle-toi que l’isolement physique ne doit pas nécessairement être synonyme d’isolement social. Aujourd’hui, il existe diverses ressources et moyens de communiquer avec ses proches, même si cela n’est pas possible physiquement. En ce moment, ce n’est pas la période idéale pour pratiquer l’isolement social. Tu peux pratiquer la distance physique, mais même si parfois tu n’en as pas envie, reste connecté.e à tes proches. Tu peux essayer de faire des appels vidéo ou de t’amuser avec un jeu en ligne pour te changer les idées.

Pour résumer, rappelons-nous qu’il existe différentes façons, naturelles, de soutenir notre propre santé et notre système immunitaire et que cela commence par la protection de notre esprit. Nous pouvons entamer ce processus dès maintenant en faisant des choix simples mais concrets et en faisant des efforts constants pour nous nourrir d’aliments nutritifs, avoir un sommeil de qualité chaque nuit, inclure une activité physique régulière et modérée dans notre routine, avoir une hygiène de base, passer du temps à l’extérieur dans la nature, rester en contact avec nos proches et, bien sûr, comme le disent les Britanniques, “rester calme et avancer”.

Traduit par: Leslie Merle

1 Comment

  • Patricia Galzy Jimenez

    Merci pour ces explications qui m’apportent beaucoup d’optimisme et d’informations intéressantes pour prendre soin de moi. Très utile !!

Leave a Reply