Comment se reconnecter à soi?

Nous sommes des êtres sensibles, qui ont besoin de calme et de connexion. Malheureusement, la vitesse à laquelle passent nos journées ne nous permet que rarement de nous demander ce dont nous avons besoin, et comment nous pouvons répondre à ces besoins. Voilà pourquoi, aujourd’hui, nous entendons sans cesse parler de “comment se reconnecter à soi”, de “se recentrer sur soi” ou encore de “se connecter à son corps”. 

Nous avons perdu, avec le temps, la capacité d’écouter notre intuition. Pourtant, c’est là que se trouvent toutes nos réponses! Nous savons que la pratique de la méditation est une excellente façon de nous reconnecter à nous-même, et ceci n’est plus à prouver. Alors aujourd’hui, j’aimerais te proposer d’autres façons complémentaires à la méditation de sentir une connexion profonde avec toi-même.

Alors sans plus attendre, regardons ensemble comment nous pouvons, pas à pas, réapprendre à nous connecter à nous-mêmes, pour vivre en équilibre avec ce que nous sommes, avec ceux qui nous entourent et avec notre environnement.

Se reconnecter à soi en ralentissant le rythme

Lorsqu’on décide qu’il est temps de se reconnecter à soi – parce qu’on se sent fatigué, parce qu’on ne sait plus ce qu’on veut et ce qu’on ne veut pas, parce qu’on a des décisions à prendre, ou autre – la toute première étape est celle de ralentir.

Bien sûr, nous sommes tellement habitués à courir dans tous les sens, que pour beaucoup d’entre nous, cette étape peut être effrayante. Et pourtant, elle est essentielle.

Ralentir peut prendre plusieurs formes. Il ne s’agit pas nécessairement de faire moins de choses dans nos journées, mais plutôt de faire chaque chose en y mettant plus d’attention. Ralentir, dans ce cas, c’est donc revenir dans l’ici et maintenant.

Oui, c’est l’heure de sortir du mode “pilote automatique” et de reprendre conscience de nos actions les plus simples. Parce que les actions auxquelles nous pensons le moins – parce que nous y sommes tellement habitués – sont celles qui, soit nous maintiennent en vie (comme l’action de respirer), soit nous sont extrêmement utiles pour pouvoir faire tout le reste (comme l’action de marcher, par exemple).

Prenons l’exemple de l’action de manger.

Que nous adorions manger, ou que nous percevions cette action comme un simple besoin à satisfaire, lorsque nous mangeons nous avons tendance à avaler ce qu’il y a dans notre assiette à toute vitesse. Souvent, à peine une bouchée a-t-elle atteint notre langue que nous sommes prêts à l’avaler.

Alors qu’en fait, réapprendre à mâcher lentement ce que nous mangeons est d’une importance capitale. Ceci permet à notre estomac de prendre connaissance de la quantité de nourriture que nous ingérons, et il peut alors nous informer lorsqu’il en a eu assez.

Résultat: lorsque nous mangeons plus lentement, nous mangeons moins. En fait, nous mangeons exactement ce dont nous avons besoin: pas plus, ni moins. Voilà une excellente première manière de se reconnecter à son corps, et donc à soi! D’ailleurs, pour l’anecdote, l’un de mes amis a perdu 6 kilos (qu’il avait besoin de perdre) en ne changeant rien d’autre que le fait de mâcher plus lentement…

La reconnexion à soi passe par le corps

Nous avons tendance à croire que le corps et l’esprit sont deux entités séparées. Même si nous prenons de plus en plus conscience que ce qu’il se passe dans le mental se traduit dans le corps, et vice versa, au quotidien nous agissons comme s’il s’agissait de deux mondes bien distincts. 

Pour prendre un exemple, est-ce que tu penses au fait que tu secrètes des endorphines pendant que tu es en train de rire, ce qui te procure une sensation de détente et de bien-être? J’imagine que non, et c’est bien normal.

Mais le fait est là: esprit et corps ne font qu’un. La Médecine Traditionnelle Chinoise considère d’ailleurs que toutes nos émotions viennent se loger dans nos organes. Mais même sans aller jusque là, nous savons bien, par exemple, que lorsque nous sommes stressés, nos épaules se contractent, et nous pouvons avoir mal au ventre…

Ceci veut donc dire que si nous ressentons le besoin de nous reconnecter à nous-mêmes, nous devons passer par la reconnexion à notre corps. 

Évidemment, il existe de nombreuses façons de se connecter à son corps. Mais aujourd’hui, regardons deux façons faciles et accessibles à la plupart d’entre nous de reprendre contact avec son corps.

L’auto-massage

S’auto-masser est une façon à la fois simple, intuitive et agréable de se reconnecter à soi. Que ce soit le matin pour se réveiller, durant la journée pour défaire une tension ou le soir après une longue journée, prendre 5 minutes pour s’auto-masser fait une énorme différence dans notre relation à nous-même. 

Pour s’auto-masser, il suffit de s’asseoir tranquillement ou même de s’allonger, de respirer profondément et de demander à son corps “de quoi as-tu besoin?”. 

En détendant le corps, on peut sentir où sont les tensions (souvent présentes dans les épaules, la nuque, le bas du dos et les pieds, entre autres). Lorsqu’on a identifié une partie du corps qui a besoin d’attention, il suffit d’y poser ses mains pour créer un contact avec cette zone, puis de faire des mouvements circulaires avec les doigts en suivant son ressenti et son intuition. 

Pour une séance plus approfondie, il est bon d’utiliser une huile (comme une huile d’amandes douces, de coco, ou autre) pour pouvoir faire des mouvements plus fluides. Attention à ne pas aller trop fort au début, surtout lorsqu’on commence l’auto-massage et que l’on apprivoise cette technique.

Les étirements

Étirer son corps est une technique d’auto-soin essentielle au quotidien. On associe souvent les étirements à la pratique d’un sport, alors qu’en réalité nous avons toutes et tous besoin de faire de l’espace entre nos muscles tous les jours! En effet, les étirements favorisent le bon fonctionnement de nos articulations.

Ici encore, il n’y a pas de règle à suivre: c’est le moment de suivre ton ressenti. Le matin, pour bien te réveiller, n’hésite pas à étirer tes bras et tes jambes en ressentant l’effet que cela produit dans tes membres. Le soir, avant d’aller te coucher, tu peux faire la même chose pour soulager tes muscles de l’activité de la journée. 

Bien sûr, il est possible de suivre des vidéos d’étirements pour savoir comment s’y prendre. Mais dans le but de te reconnecter à toi-même, je te propose de faire l’exercice de te mettre à l’écoute de ton corps et de t’étirer en douceur, là où tu sens que ça te fait du bien (c’est l’indication que c’est là que tu en as le plus besoin).

Se reconnecter à soi en écrivant ses plus profondes envies

Lorsqu’on pense à se reconnecter à soi, on pense à la pratique de la méditation, ou de la relaxation… Mais qu’en est-il de notre connexion à nos plus profonds désirs? Ceux dont on n’ose même pas parler parfois, tellement on croit qu’ils ne pourront jamais se réaliser?

Eh bien, ces désirs-là en disent beaucoup sur ce que nous sommes, et sur ce qui est vraiment important pour nous. Et pourtant nous avons appris, depuis l’enfance, à viser des objectifs réalistes, qui nous permettent d’atteindre un certain confort matériel, et à se faire une bonne place dans la société.

Mais la vie n’est-elle pas beaucoup plus grande et magique que ça? Et qui a dit que les rêves ne pouvaient pas se réaliser, d’ailleurs? Alors, pour terminer, voilà l’exercice que je te propose.

Pour te reconnecter à la flamme vive qui brûle en toi, visualise-la et demande-lui ce qu’elle veut VRAIMENT. Tu peux l’imaginer au niveau de ton plexus solaire, qui est juste en dessous de ta poitrine, au centre. Si cette image ne te parle pas, demande-toi de quoi tu as toujours eu envie au plus profond de toi? Quelles images se présentent spontanément à toi lorsque tu te poses cette question ?

Ensuite, écris ces envies quelque part, quelles qu’elles soient… et imagine que tu les envoies à l’univers. Qui sait ce qu’il se passera? 

Sur ce, je te souhaite une excellente reconnexion à toi-même chère lectrice, cher lecteur! Comme d’habitude, n’hésite pas à nous faire part de tes commentaires, juste ci-dessous. À très vite!

Leave a Reply