Améliorer notre relation au stress

Bien que le stress soit une partie inévitable de l’existence, il s’est transformé en un mode de vie pour beaucoup d’entre nous, à l’époque où nous vivons. Le stress peut naître d’un rythme de travail intense, de préoccupations financières, d’anxiété présente et future, des longues listes de choses à faire ou encore d’attentes diverses. 

citation meditopia

Soyons clairs, bien que nous ayons tous une certaine connaissance de ce qu’est le stress, nous pouvons avoir du mal à appliquer des stratégies pour le gérer au quotidien. Il n’est pas toujours facile de rester calme lorsque nous sommes coincés dans les embouteillages sur la route vers une réunion importante, lorsque nous arrivons à un point de rupture dans nos relations amoureuses ou lorsque nous avons des dettes à rembourser.

La bonne nouvelle, c’est que nous avons le pouvoir de changer notre relation au stress. Il nous est possible d’accepter le stress comme un élément naturel de la vie, de le comprendre au lieu de le “combattre”, de découvrir son rôle dans notre vie et de continuer à avancer sur notre chemin en restant fidèles à nous-mêmes.

Comprendre le stress

Le stress est la réaction naturelle du corps à des stimuli physiques ou psychologiques externes. L’homéostasie, c’est-à-dire l’état d’équilibre du corps, peut être perturbée lorsque nous sommes confrontés au stress. Notre corps effectue des changements internes afin de s’adapter à l’environnement extérieur. Le système qui gère ces changements est connu sous le nom de système nerveux sympathique. Pendant un moment de stress, le système nerveux sympathique prend le relais et le mécanisme communément appelé “combat ou fuite” entre en jeu. Il en résulte des réactions en chaîne dans notre corps, telles que l’augmentation du rythme cardiaque, la transpiration, la dilatation des bronches, l’augmentation de la pression sanguine et les contractions musculaires. Lorsque le facteur de stress physique ou psychologique disparaît, notre corps active le système nerveux parasympathique par le biais de l’ordre “se détendre, digérer”, transmis du mental au corps pour rétablir l’homéostasie. 

Une découverte assez récente sur le stress est le rôle crucial que joue le nerf vague dans le système nerveux parasympathique. Le nerf vague est le plus long nerf crânien et envoie les nerfs parasympathiques vers le cœur, les poumons, l’estomac, l’intestin grêle, le foie, le pancréas et de nombreux autres organes. Contrairement aux réactions en chaîne générées par le système nerveux sympathique lors d’un épisode de stress, le nerf vague tente de réguler notre respiration, notre rythme cardiaque, nos muscles, notre système digestif, notre circulation et même nos cordes vocales pour nous ramener à l’homéostasie. 

Cela signifie que notre corps dispose d’un mécanisme avancé qui nous permet d’agir en temps de stress et de nous calmer par la suite. Cependant, ce système n’est pas exactement le même pour chacun d’entre nous. Aucun d’entre nous ne vit le stress de la même manière et nous pouvons réagir et répondre différemment aux différents facteurs de stress. Par exemple, certains d’entre nous peuvent ressentir que le stress affecte leur respiration et leur leur souffle, tandis que d’autres peuvent trouver que le stress se manifeste par la contraction des muscles. Ces variations peuvent être façonnées par nos gènes et par notre vécu. 

Et toi, comment ressens-tu le stress? Dans quelle partie de ton corps ressens-tu le plus intensément le stress? Comment réagis-tu au stress? Répondre à ces questions peut être un bon point de départ pour connaître et comprendre ta relation actuelle au stress.

Découvre le rôle du stress dans ta vie

Souviens-toi de l’un de tes accomplissements qui te tient à cœur. Essaie de visualiser tous les détails de cette expérience, de te rappeler de ce que tu as ressenti, essaie de ressentir les sensations qui se sont éveillées dans ton corps à ce moment-là. Maintenant, rappelle-toi du chemin que tu as pris pour atteindre cet accomplissement. Était-ce un chemin facile, tranquille et rapide? Ou était-il plus difficile et rempli d’obstacles? Quelles émotions t’ont accompagné·e sur ce chemin? Quelles émotions t’ont motivé·e? Pense à la façon dont le stress t’a servi·e dans ce processus, et comment il a contribué à ce que tu as accompli. 

Le fait que tu te sentes stressé·e pourrait-il signifier que tu t’améliores, que tu grandis, que tu essaies quelque chose de nouveau et que tu explores tes limites? Lorsque nous sommes stressés face à une tâche difficile, nous pouvons instantanément avoir l’impression que quelque chose de négatif est en train de se produire. La tâche que nous accomplissons peut sembler impossible, difficile, ennuyeuse, accablante et épuisante. Cela peut entraîner une baisse de notre motivation et parfois nous conduire à abandonner. Le malaise et le stress liés à la nouveauté peuvent être dus à l’instinct du corps de se protéger contre une menace éventuelle. Il est donc naturel de se sentir stressé lorsqu’on est confronté à une nouvelle tâche difficile, à de nouvelles habitudes ou à de nouvelles responsabilités. Lorsque nous sommes en dehors de notre zone de confort, nous pouvons être stressés. Cela signifie simplement que nous essayons quelque chose de nouveau et que nous découvrons notre potentiel et nos limites. Comme l’a dit Adam Braun, “la véritable découverte de soi commence là où votre zone de confort s’arrête”.

Le stress est une source d’énergie importante pour révéler notre potentiel. Des études ont montré que le stress à court terme renforce la mémoire et améliore les performances mentales. Il a également été constaté que le stress augmente notre résilience émotionnelle, renforce nos liens sociaux et joue un rôle important dans la détermination de nos priorités et de notre but dans la vie. En outre, le stress renforce notre système immunitaire et nous aide même à combattre la maladie.

Le stress contribue de manière importante à notre développement et à nos performances. Alors, comment ton expérience du stress peut-elle contribuer positivement à ta vie? Peut-être que tu as découvert une nouvelle perspective ou que tu as accompli quelque chose de nouveau grâce au stress. Commencer par répondre à la question “comment le stress a-t-il eu un impact positif dans ma vie?” peut t’aider à mieux comprendre comment le stress se manifeste pour toi. 

Gérer notre stress

Timber Hawkeye dit: “Il est impossible de calmer la tempête, alors arrêtez d’essayer. Tout ce que vous pouvez faire, c’est de vous calmer vous-même. La tempête, elle, passera”. Quand notre corps et notre esprit sont en harmonie, nous nous sentons en sécurité et dans un état de flow. Ainsi, quelle que soit la puissance de la tempête à l’extérieur, nous pouvons ressentir le calme dans les limites de notre corps. Alors, comment parvenir à cette harmonie? Voici quelques suggestions qui pourraient t’être utiles:

La méditation

La méditation est une excellente stratégie qui peut être utilisée où tu veux et quand tu en as besoin. De plus, c’est l’une des ressources les plus faciles d’accès de nos jours, alors que nous passons de plus en plus de temps chez nous. Tu peux utiliser la méditation de trois manières différentes pour gérer ton stress : 

  1. Elle peut faire partie de ta routine quotidienne pour t’aider à développer ta résistance émotionnelle face au stress.
  2. Elle peut t’aide
  3. r à t’ancrer et à retrouver ton équilibre une fois qu’une situation stressante est passée. 
  4. Elle peut t’aider à inverser la réaction de ton corps au stress afin de te détendre physiquement.

En apprenant à calmer ton corps et ton esprit, tu peux atténuer les effets du stress. Ainsi, tu te sentiras plus fort·e et revigoré·e. Il a été démontré que les personnes qui méditent régulièrement se sentent moins stressées lorsqu’elles sont confrontées à des difficultés dans leur vie quotidienne et réagissent de manière plus saine aux situations stressantes. De plus, des études montrent que la méditation régulière réduit le stress en seulement 8 semaines.

Le sourire

Le sourire

Tout d’abord, je voudrais te parler de mon processus d’écriture de cet article.

J’ai éprouvé diverses émotions en l’écrivant. Mon premier sentiment a été un immense sentiment de bonheur. L’idée de faire partie de la famille Meditopia m’a vraiment enthousiasmé et je me suis immédiatement mis au travail. Il ne m’a pas été difficile de choisir un sujet car je pensais qu’il serait largement applicable, puisque chacun d’entre nous subit un stress qui affecte directement la qualité de notre vie. Jusqu’ici, tout va bien. 

Passons à la phase de rédaction. Alors que j’essayais d’examiner le sujet, d’utiliser le langage approprié, de trouver les informations les plus utiles pour mon article que j’avais entamé avec beaucoup d’enthousiasme, le seul sentiment que je ressentais en écrivant un article sur le stress était le stress. Après réflexion, j’ai trouvé cette situation ironique amusante. Je me suis mis à rire tout seul.

Me croirais-tu si je te disais qu’après cette pause de rire et de sourires, mon esprit s’est détendu, puis mes mains se sont relâchées, que j’avais resserrées sans même m’en apercevoir, et que les mots ont commencé à sortir naturellement?

Mais alors, pourquoi se détend t-on lorsqu’on sourit?

Lorsque nous sourions, notre esprit reçoit le message suivant : “Tout va bien, je suis en sécurité”. Dans le corps, cela provoque une augmentation des endorphines et de la sérotonine, connue sous le nom d’hormone du bonheur, tout en réduisant le cortisol et l’adrénaline, connus sous le nom d’hormones du stress. Grâce à toutes ces modifications naturelles des substances chimiques dans le cerveau, nous nous sentons mieux et plus heureux.

Tu te demandes peut-être : “Comment pourrais-je sourire quand je suis stressé·e?” En fait, nous n’avons pas besoin de nous sentir bien tout le temps pour sourire. Parfois, nous pouvons sourire juste pour nous sentir bien. C’est à nous d’utiliser ces muscles. La bonne nouvelle, c’est que notre cerveau ne peut pas faire la différence entre un vrai sourire et un sourire feint. Lorsque tu souris, le signal que tu te sens bien, joyeux·se et à l’aise sont envoyés de ton corps à ton cerveau. Le cerveau suppose alors que c’est vrai. Si tu veux l’essayer maintenant, forme un sourire doux et naturel sur ton visage et attends une minute. Observe comment tu te sens.

Trouve toutes les excuses possibles pour sourire tout au long de la journée. Lis un article marrant, regarde un film sympa ou passe du temps avec ton animal de compagnie, si tu en as un, par exemple. Pour moi, ce sont les articles humoristiques que je trouvais sur les médias sociaux qui m’ont aidé à réduire le stress et l’anxiété que j’ai connus pendant la pandémie.

À l’écoute de notre corps

une femme se serrant dans les bras

Notre corps reflète nos pensées et nos émotions. En d’autres termes, ce que nous ressentons dans notre corps est porteur d’informations importantes sur nous-mêmes et sur nos besoins.

Lorsque nous sommes stressés, nous pouvons contracter un grand nombre de nos muscles sans même nous en apercevoir. En fait, le corps fait cela par réflexe, en prévision des blessures et des douleurs qui peuvent survenir s’il existe une menace. Les petits moments de stress que nous connaissons dans notre routine quotidienne affectent également nos muscles, ce qui peut entraîner des douleurs et des inconforts physiques au fil du temps.

Parfois, nous avons l’impression que ces douleurs sont négligeables et qu’il n’y a aucune raison de s’en inquiéter. Cependant, il est important d’écouter les messages que notre corps nous transmet pour donner un sens à ce que nous vivons.

Qu’est-ce que ton corps te dit aujourd’hui?

Le moyen le plus simple de communiquer avec notre corps est la respiration. Tu peux considérer la respiration comme un pont entre ton esprit et ton corps. Chaque fois que tu respires consciemment, tu te connectes un peu plus avec ton corps, en tu te rapproches de toi-même. Pour en faire l’expérience, tu peux essayer l’exercice de respiration ci-dessous.

Laisse ton attention se porter sur les différentes parties de ton corps tout en inspirant et en expirant profondément. Observe ton corps avec curiosité et compassion. Remarque ta respiration en scannant tes muscles faciaux, ton cou, tes épaules, tes bras, tes mains, ton dos, ta taille, ta poitrine, ton cœur, ton abdomen, tes hanches, tes jambes et tes pieds. Écoute les messages de ton corps.

Il est possible de renforcer sa relation avec son corps en observant ses sensations physiques et les changements qu’il subit. La force de cette relation t’apporte de l’équilibre et de l’endurance lorsque tu fais face à des émotions difficiles comme le stress.

N’oublie pas que nous sommes tous uniques. Par conséquent, la façon dont nous vivons le stress, la façon dont nous y réagissons et ce qui est bon pour nous change forcément d’une personne à l’autre.

Alors, qu’est-ce qui est bon pour toi? Aimerais-tu le partager avec nous?

 Traductrice: Leslie Merle

Leave a Reply