Comment se recentrer sur l’essentiel?

Dans cet article, tu n’apprendras pas comment te dĂ©barrasser de tes vĂȘtements prĂ©fĂ©rĂ©s pour vivre une vie minimaliste. Parce que, disons-le clairement: ce n’est pas ce qui compte vraiment. Ce qui compte, c’est d’ĂȘtre entourĂ© des bonnes personnes, d’apprendre Ă  connaĂźtre son corps pour se faire du bien tout en se faisant plaisir, et d’avancer vers des objectifs qui nous ressemblent vraiment (Ă  nous, et Ă  personne d’autre!). Lorsque ces trois Ă©lĂ©ments sont en place, tout le reste suit naturellement. Au fil de cet article, je te propose donc de te poser de vraies questions pour faire le point sur ce que tu es, sur ce que tu veux et sur tes prochains objectifs. On y va?

Faire le ménage dans ses relations personnelles

Savoir bien s’entourer est fondamental. Pour ça, il est parfois nĂ©cessaire de faire un vrai mĂ©nage dans nos relations. On est d’accord: le concept de faire le mĂ©nage, lorsque l’on parle de nos amis ou mĂȘme de notre famille, peut sembler cruel et insensible. Pourtant, nous nous entourons parfois d’individus qui pompent notre Ă©nergie ou nous tirent vers le bas, sans que nous nous en rendions compte. 

Alors, comment nous assurer que nous sommes entourĂ©s de personnes bienveillantes? Comment savoir si chaque personne de notre entourage est lĂ  soit pour nous faire grandir, nous faire rire, nous Ă©pauler ou nous rĂ©conforter dans les moments difficiles? Parce qu’évidemment, chaque personne dont nous nous entourons joue un rĂŽle spĂ©cifique dans notre vie. On va avoir tendance Ă  appeler certains amis pour nous dĂ©tendre, et d’autres pour parler de nos problĂšmes personnels, par exemple.

Pour certains de nos amis ou membres de notre famille, la question ne se pose pas: nous savons que leur prĂ©sence nous est bĂ©nĂ©fique pour une raison ou pour une autre. Mais parfois, nous pouvons ressentir un malaise -conscient ou inconscient- dans notre relation Ă  une personne, sans pouvoir nommer ce que nous ressentons. Dans ce cas, il faut noter, d’abord et avant tout, que le simple fait de ressentir ce malaise est un indice important. Dans une relation saine et fluide, ceci ne devrait pas se produire.

Ensuite, pour clarifier ce que nous ressentons par rapport Ă  cette personne, nous pouvons nous poser les questions suivantes:

  • Suis-je dĂ©tendu.e en prĂ©sence de cette personne?
  • Cette personne me permet-elle de rĂ©flĂ©chir objectivement Ă  mes problĂšmes ou essaie-t-elle simplement de me convaincre que sa façon de penser est la bonne?
  • Est-ce que je me sens influencĂ©.e d’une maniĂšre qui me dĂ©range par cette personne?
  • AprĂšs avoir vu cette personne, est-ce que je me sens gĂ©nĂ©ralement mieux ou moins bien qu’avant notre rencontre?

Les rĂ©ponses Ă  ces questions vont dĂ©jĂ  nous apporter un Ă©clairage important sur l’impact que cette personne a sur nous. Si, Ă  la lumiĂšre de ces questions, nous comprenons que l’influence de cette personne est mitigĂ©e ou mĂȘme nĂ©gative, nous devons faire le choix conscient de changer notre relation Ă  elle. 

Selon le type de relation que nous avons avec cette personne, il peut s’agir de :

  • couper nettement notre relation avec elle,
  • nous rendre moins disponible pour elle, en respectant nos limites,
  • ou bien, si ces deux options sont impossibles (dans le cas d’un lien familial, par exemple): nous protĂ©ger mentalement de son influence en ayant conscience de son impact sur nous. Dans ce cas, on se rappelle que ce que dit cette personne est Ă  prendre avec des pincettes et que l’on dispose du libre arbitre de se laisser influencer par cette personne, ou non.

Cet exercice t’aidera Ă  prendre conscience de ce qui est bon ou pas pour toi dans tes diffĂ©rentes relations. Avec le temps, tu apprendras naturellement Ă  t’entourer principalement de personnes qui font une diffĂ©rence positive dans ta vie, et tu sauras tirer les leçons que t’apportent les relations plus difficiles.

Écouter son corps pour optimiser sa santĂ©

Pour revenir Ă  l’essentiel, nous devons nous dĂ©barrasser du superflu. Si cette notion peut sembler Ă©vidente, elle est souvent difficile Ă  mettre en application. Bien entendu, tout est une question d’équilibre: une vie Ă©quilibrĂ©e n’est pas une vie qui exclut tout plaisir ou tout Ă©cart d’une routine saine. Au contraire, une vie construite sur la restriction et la privation peut ĂȘtre plus nĂ©faste, Ă  long terme, que de mauvaises habitudes de vie. Car, comme nous le savons bien, un esprit triste et frustrĂ© est l’ennemi d’un corps en santĂ©, et vice-versa. Car oui, tout est liĂ©!

Alors, comment crĂ©er une routine saine? Ici encore, personne d’autre que nous-mĂȘme ne peut savoir oĂč se trouve notre point d’équilibre. Au lieu de suivre un nouveau rĂ©gime alimentaire sans se poser de questions – parce qu’on a entendu que c’était la façon la plus saine de se nourrir – il faut, en tout premier lieu, apprendre Ă  Ă©couter son corps et son intuition. Évidemment, quoi que nous dise notre mental, on sait dĂ©jĂ  qu’on peut supprimer tout ce qui est trop sucrĂ©, trop salĂ©, trop gras et toute la nourriture industrialisĂ©e de nos placards. Mais au delĂ  de ça, nous devons rĂ©-apprendre Ă  nous fier Ă  nos vraies envies, qui font souvent Ă©cho Ă  ce dont notre corps a besoin. 

Tu dĂ©testes le cĂ©leri mais on t’a dit que boire un jus de cĂ©leri chaque matin allait te redonner une Ă©nergie incroyable? Écoute-toi: ce n’est pas pour toi. Par contre, tu adores les fruits rouges? Et bien fais-toi plaisir en te faisant du bien. Et, surtout, explore. Avance en suivant la logique suivante: d’abord, Ă©carte tout ce qui est clairement nĂ©faste pour ta santĂ©. Ensuite, vas-y pas Ă  pas en commençant par ce qui te fait plaisir parmi les aliments sains. Reprends le contrĂŽle de ton alimentation et suivant ce qui est bon pour toi, et seulement pour toi. Une fois que tu as fait le tri entre ce que tu aimes et n’aimes pas, commence Ă  te renseigner sur une bonne façon d’équilibrer tes repas, et trouve ton Ă©quilibre.

Pour crĂ©er un Ă©quilibre sain Ă  tous les niveaux, lorsque l’on a Ă©tabli une routine alimentaire saine qui nous convient, on peut se baser sur la rĂšgle suivante: suivre une routine saine entre 5 Ă  6 jours par semaine, et oublier toutes les rĂšgles 1 Ă  2 fois par semaine. 

Cet Ă©quilibre, qui peut sembler contre-intuitif Ă  premiĂšre vue, est une maniĂšre de dire Ă  notre cerveau et Ă  notre corps que tout est possible, et que rien n’est figĂ©. Mais cette technique a un autre avantage: avec le temps, on s’habitue aux apports positifs de notre routine saine. Du coup, mĂȘme pendant les jours oĂč on laisse les “rĂšgles” de cĂŽtĂ©, on a tendance Ă  ne pas trop faire d’excĂšs, parce qu’on connaĂźt la sensation agrĂ©able de se sentir bien dans son corps et en phase avec ses besoins. Et lĂ , on touche enfin au nirvana: lorsque se faire du bien sainement devient un vrai plaisir: lĂ , c’est le pied!

Objectifs professionnels & personnels : qu’est-ce qui compte vraiment?

Nos objectifs personnels et professionnels sont souvent liĂ©s Ă  ce que l’on croit qu’il serait mieux de faire, et non en fonction de ce qui nous plaĂźt vraiment.

Une simple question peut t’aider à prendre conscience de ce qui compte vraiment pour toi: comment aimerais-tu qu’on se souvienne de toi? Quel trace de ta vie aimerais-tu laisser dans le monde?

Ici, il n’est pas question de faire un jugement de valeur entre certains mĂ©tiers, certaines activitĂ©s et d’autres. Il s’agit simplement de s’ouvrir Ă  une profonde honnĂȘtetĂ© envers soi-mĂȘme. Est-ce que le chemin que je suis me ressemble, me correspond et rĂ©pond Ă  mes valeurs? Est-ce que je me donne l’opportunitĂ© d’avancer dans une direction qui me permet d’ĂȘtre vraiment moi-mĂȘme?

VoilĂ  de quoi rĂ©flĂ©chir Ă  ce qui reprĂ©sente, pour toi, l’essentiel. Pendant que tu rĂ©flĂ©chis Ă  tes relations, Ă  ta santĂ© et Ă  tes objectifs de vie, rappelle-toi toujours de ceci: ce que tu dĂ©couvriras est bon pour toi, et pour toi seulement. Si tu commences Ă  te demander ce qu’en penserait ta mĂšre, ton meilleur ami ou ton grand-pĂšre, tu t’égares de ton objectif. Ici, ce qui compte, c’est de trouver ton Ă©quilibre, et celui de personne d’autre. Parce que ce n’est que de cette maniĂšre que tu pourras offrir la plus belle version de toi-mĂȘme Ă  ceux qui comptent autour de toi.

Alors, dis-nous en commentaires: ces questions t’aident-elles à y voir plus clair sur ce qui compte vraiment pour toi, et sur tes prochains objectifs? Nous serions heureux de te lire!

Laisser un commentaire