Comment vaincre son stress et l’addiction à la réussite?

Dans nos sociétés contemporaines, tout va vite. Nous souhaitons acquérir tous les attributs de la réussite, en passant par le travail, l’amour, et l’argent. Nous mettons l’accent sur notre carrière et définissons notre identité en fonction d’objectifs fixés et d’exploits précis. Les individus hautement performants — et personnalités de type A — quant à eux déploient leurs priorités aussi loin que possible, n’hésitant pas à se mettre dans des situations stressantes pouvant avoir un impact sur leur santé. Nous parlons même d’une addiction à la réussite fonctionnant comme une dépendance classique. Et comme toute dépendance, ce comportement nécessite un traitement adapté. Découvrons quelles sont les voies pour guérir de l’addiction à la réussite.

Qu’est ce qu’un comportement de dépendance?

Les addictions — ou formes de dépendance — sont considérées aujourd’hui comme des troubles du comportement par la communauté médicale à travers le monde. Bien que nous soyons familiers avec les addictions telles que l’abus d’alcool et de substance, il existe d’autres formes moins connues d’addiction comme la course à la réussite.

Un comportement de dépendance se développe pendant l’enfance et prend forme dans l’inconscient. Les individus ayant un schéma d’addiction tel que pensées obsessionnelles, course au succès, et autres comportements extrêmes recherchent inconsciemment des activités générant une poussée d’adrénaline. En vérité, selon des études, un comportement addictif serait une réponse du cerveau suite à une croyance emmagasinée dans le subconscient.

Quels sont les exemples de comportements addictifs?

  • Le désir d’être perçu comme une personne hautement performante: les résultats sont aussi importants que les objectifs fixés.
  • Le perfectionnisme: lié au point précédent, les personnes dépendantes du succès recherchent un chemin sans faille car l’erreur n’est pas acceptable et ces personnes font rarement des compromis.
  • Ces individus sont également plus prédisposés au stress car ils s’occupent sans cesse et ne s’arrêtent jamais. Leurs esprits étant centrés sur des objectifs précis dans la vie ou au travail, les “accros” à la réussite ne se reposent que s’ils sont forcés à le faire. Ces personnalités s’occupent sans fin sans regarder à l’intérieur d’eux même.
  • La peur de rater quelque chose: Les “accros” à la réussite ont la soif d’accomplir et de garder le contrôle sur tout. Ralentir, se reposer, lâcher prise, et apprécier le moment présent ne font pas partie de leur univers. Dans le cas où elles feraient preuve de relâchement, ces personnes pourraient se sentir menacées, éprises de peur, et pourraient retourner à leur comportement addictif.
  • Stress et maladies chroniques liées au stress: l’addiction et le stress vont ensemble. Un comportement addictif crée une spirale de manque car il faut toujours voir plus, atteindre plus, etc.
  • Retrait des relations sociales ou d’autres activités: l’addiction au succès suscite des comportements égoïstes et demande un besoin urgent d’être satisfaite qui n’a aucune place pour la compassion et l’amour de soi, ni l’amour qu’on porte aux autres, ou sinon difficilement.

Pourquoi les personnes connaissant le succès ont tendance à être dépendantes?

Ceux et celles qui réussissent dans leur travail ou leur vie personnelle s’accommodent bien d’un environnement hectique. Souvent regardées comme des personnes charismatiques avec un esprit vif, les “accros” aux succès apprécient les activités liées à la sécrétion d’endorphines. Une étude a démontré que les personnes qui réussissent ont très souvent eu un problème durant l’enfance qui a déclenché une course au succès dès leur plus jeune âge pour surmonter leur traumatisme. Cette recherche effrénée du succès ne serait en fait qu’un palliatif pour cacher leur problème, et en retour ce problème est caché par leur succès, pouvant générer des maladies liées au stress.

C’est pourquoi les personnes souffrant d’addiction au succès — et également les personnalités de type A — peuvent développer des comportements de dépendance, par exemple en recherchant d’autres activités générant beaucoup d’adrénaline. Inépuisables, ces individus poursuivent sans fin des projets hectiques dans le but de réaliser un objectif. Les individus ayant une grande confiance en eux peuvent même rechigner à demander de l’aide adéquate. Leur besoin compulsif d’atteindre le succès et leur désir acharné de travailler peuvent les épuiser car l’addiction génère peur, épuisement, et stress, qui non traités à temps pourraient déboucher sur des maladies plus graves comme SSPT ou dépression.

Des événements stressants pourtant sont vus comme des déclencheurs d’énergie pour les “accros” à la réussite qui de prime abord semblent motivants mais qui au final demandent un certain prix à payer: fatigué, déconnection du monde réel, perte de poids, et trouble du sommeil sont autant de pathologies observées chez les personnalités souffrant de ce type d’addiction. Pour faire face, soit ces personnes rejettent le problème en affirmant qu’elles n’ont aucune souffrance, soit elles camouflent cette pathologie en prenant des substances ou en abusant des médicaments, se convaincant de pouvoir se soigner elles-même, et au final ne s’occupent pas du problème de fond qui peut dégénérer en maladie mentale chronique.

Quel est le meilleur traitement pour faire face au stress et l’addiction au succès?

Il existe bon nombre de traitements pour traiter ce type d’addiction qui peut se transformer en comportement obsessionnel, générant du stress. Il y a plusieurs techniques notables qu’on peut entrevoir:

  • Jardiner, cuisiner, et se relaxer: pour les individus souffrant de stress et emballés frénétiquement par la course au succès, prendre le moment de se reposer avec des activités de relaxation peut contribuer au retour au calme. S’adonner à des activités relaxantes est hautement bénéfique pour ce type de personnes qui peuvent alors se retrouver avec elles-même. De nouvelles idées peuvent alors survenir tandis qu’elles évacuent leur stress.
  • Mettre en place une routine loin du stress: par exemple, une routine impliquant un régime équilibré et un mode de vie sain peut grandement aider. Cependant, cela demande un ajustement car il est difficile de se débarrasser d’un comportement addictif et de trouver un terrain plus sain. Mais avec le temps, les résultats peuvent être surprenants. Pourquoi ne pas consulter un diététicien pour changer d’habitudes alimentaires? Enfin, il faut se rappeler que rien ne vaut une bonne nuit de sommeil.
  • Thérapie cognitivo-comportementale: lorsque certaines personnes souffrant d’addiction au succès en sont arrivées à un point où elles mettent leur relations avec autrui ou avec elles-même en danger, et si elles présentent des risques de comportement addictifs, il serait intéressant d’entreprendre un travail avec un coach. La thérapie est basée sur une discussion et des exercices voués à éradiquer le traumatisme sous-jacent à l’addiction et à construire un nouveau schéma de pensées.
  • Méditation: nous savons tous que méditer a de nombreux bénéfices sur la santé mentale d’individus souffrant de stress. Même pour les débutants, entreprendre une méditation journalière peut avoir un profond impact sur le bien-être tout en supprimant toute forme d’addictions avec le temps. Par exemple, commencer par pratiquer la méditation seulement 10 minutes par jour peut déjà avoir un certain effet. Ne confondons pas “méditer” avec “s’endormir”. Si cette pratique est nouvelle pour vous, découvrez des sessions faciles et rapides crées par nos professionnels de santé.

L’addiction est une condition médicale. L’addiction au succès peut rapidement avoir un impact négatif sur votre bien être physique et émotionnel. Comme toute condition, il suffit de découvrir les racines du problème et trouver le traitement adapté, accessible à tous si nous avons le désir d’apprendre et de guérir.

Laisser un commentaire