Conseils ayurvédiques pour voyager équilibré

As-tu déjà remarqué que malgré tous les efforts que tu fais dans ton quotidien, tes routines santé s’effondrent à la minute où les vacances commencent? Si c’est le cas, pas d’inquiétude: tu es loin d’être seul.e. Malgré toutes nos bonnes intentions, nous pouvons facilement nous laisser emporter par le tourbillon des voyages, par toutes les activités prévues et par l’intensité de chaque moment vécu. Bien que la tentation de profiter à fond de ses vacances sans se préoccuper de quoi que ce soit soit grande, il est important de se souvenir que parvenir à garder un équilibre nous garantit une bien meilleure expérience.

Selon la science védique Ayurveda, le corps trouve l’harmonie lorsque tous les aspects de l’être – physique, mental, émotionnel et spirituel – sont équilibrés. Comme tout ce qui compose la nature, le corps est fait des 5 éléments (terre, eau, feu, air et espace) qui existent dans les différentes combinaisons que l’on appelle les Doshas.

Voici les 3 Doshas:

  1. Vata (air, espace)
  2. Pitta (feu, eau)
  3. Kapha (eau, terre)

Ils existent en différentes variations dans chacun d’entre nous, et créent notre constitution que l’on appelle notre Prakruti. Ces doshas varient, voguant entre l’équilibre et le déséquilibre, lorsque notre environnement et nos styles de vie changent. Nous atteignons notre santé optimale lorsque nous comprenons la relation entre notre corps et les choix de vie que nous faisons pour supporter son équilibre. 

Vata est le dosha qui a le plus tendance à se déséquilibrer lorsque nous voyageons. Il est mobile et associé à des processus physiologiques tels que le mouvement, la respiration et le rythme cardiaque, mais aussi à des éléments moins tangibles comme les pensées et les émotions. Lorsque nous sommes en mouvement et “déracinés”, ce Dosha devient dominant et cause des symptômes tels que la confusion, l’anxiété, l’irritabilité, l’insomnie, une mauvaise digestion et un affaiblissement du système immunitaire. Tout ceci peut rapidement transformer nos vacances en désastre.

Voici quelques conseils pour prévenir ces déséquilibres pendant les voyages:

Détends-toi avant de partir

L’une des plus grosses erreurs que l’on a tendance à commettre est celle de se dire que l’on relaxera une fois arrivés à destination. Il est largement préférable de viser l’équilibre avant de partir pour s’assurer de garder le Dosha Vata à l’oeil. Pense à faire tes bagages et à t’assurer que tes documents de voyage sont en ordre bien à l’avance. Prépare tes vêtements la veille du départ. Conserve ta routine autant que possible. Fais en sorte que la nuit précédant ton voyage soit la plus relaxante possible avant de te mettre sur la route. 

Bois de l’eau

Reste hydraté.e les jours précédant ton départ et pendant tout le voyage. Ton corps te remerciera pour ça. L’air recyclé des avions et l’air conditionné assèchent le corps et sont des causes de déshydratation. Ils assèchent la peau et causent des débalancements de Vata comme de la constipation, un excès de gaz, une mauvaise concentration et une sensation de léthargie. Consomme surtout de l’eau et évite les boissons diurétiques comme l’alcool, le thé et le café. L’eau froide refroidit le feu digestif et affaiblit la digestion, qui est déjà vulnérable pendant les voyages. Favorise donc les boissons chaudes comme le thé au gingembre.   

Apporte ta propre nourriture

Pendant les voyages, nous nous retrouvons souvent à manger à des heures qui sortent de nos habitudes. Le corps ne comprend pas ces changements. Ce dérèglement de routine combiné à la consommation de nourriture hautement transformée sur la route peut causer la production d’Ama, ou résidu toxique, dans le corps. Nous pouvons aider le corps en prenant un repas sain et nourrissant avant de quitter la maison, et transporter des snacks sains avec nous pour les petits creux qui se feront sentir sur la route. Des collations riches en nutriments comme des noix et des fruits (qui sont pleins de fibres et d’eau) sont d’excellents choix. Une fois arrivé.e à destination, consomme la cuisine locale graduellement, en mangeant des plats légers et chauds jusqu’à ce que ton système s’acclimate à son nouvel environnement. 

Redémarre ton horloge interne

Peu importe l’heure à laquelle tu arrives, respecte le décalage horaire. Notre rythme circadien (cycle de 24 heures) peut prendre du temps à s’ajuster, surtout lorsque nous changeons de fuseau horaire. Dès que possible, mets-toi au soleil et mets tes pieds nus dans la terre, l’herbe, le sable ou même l’asphalte. Ceci aidera à redémarrer ton horloge interne. Même si tu te sens parfaitement réveillé.e à l’heure d’aller te coucher, va au lit. Essaie de ne pas faire de grasse matinée la première journée même si c’est tentant. Lève-toi à la même heure qu’à la maison. 

Organise ton espace dès que tu arrives

Vastu Shastra, la science védique du design et de l’espace sacré (qui a les mêmes origines que l’Ayurveda et le Yoga) désigne le désordre comme un facteur de stress environnemental qui peut perturber notre balance interne. Penses-y comme à “congestion” physique qui peut mener à une difficulté à penser clairement ou comme à un obstacle au flot d’énergie. Approprie-toi l’espace en défaisant tes bagages de manière ordonnée. Fais de l’ordre dans tes bagages à main en enlevant le fouilli accumulé durant le voyage. Familiarise-toi avec ton espace et organise-le comme tu aimes. Défais le lit et mets-y tes propres draps (les couleurs froides et les fibres naturelles sont à privilégier). 

Établis une routine

Le premier jour doit être consacré à l’installation d’une nouveau rythme sain. Fais de ton mieux pour poursuivre cette routine tout le long de ton séjour. Comme nous le disions plus tôt, être sur la route comporte son lot de défis physiques. Instaurer un peu de prévisibilité dans le quotidien en voyage peut réellement aider le corps. Plus nous parvenons à maintenir une routine qui ressemble à nos rituels quotidiens habituels, plus nous aurons de facilité à nous adapter aux changements lorsqu’ils feront surface. Essaie de garder un horaire de sommeil et de repas lorsque possible. Si tu suis un régime d’entraînement physique, continue-le. 

Reste conscient.e

Rien n’est plus efficace qu’une simple relaxation contre un excès de Vata. Comme tu le sais, les pratiques comme le yoga et la méditation sont d’excellents outils pour faire face au stress du changement. Ils rééquilibrent les bases de l’homéostasie dans le corps et rééquilibrent le système nerveux. De manière générale, le yoga est excellent pour s’ancrer, mais certaines pratiques sont meilleures que d’autres. Les séquences trop rapides peuvent affaiblir le système lorsque le Vata est déjà déséquilibré et que nous sommes déjà enclins à l’anxiété et à la fatigue physique. Pour ma part, j’opte pour des pratiques tranquilles comme le yoga régénérateur et une méditation assise. 

J’espère que ces conseils sauront te guider pendant tes voyages! Nous adorerions lire si ceux-ci fonctionnent pour toi. 

Laisser un commentaire