Es-tu Conscient Que Tu Es en Deuil?

Qu’est ce que tu ressens?

En cette période globale totalement inattendue – dernièrement tout a changé très rapidement et nos activités quotidiennes ont été soudainement altérées – as-tu prit un moment pour te demander comment tu te sens? Ou est-ce que tu ne t’es arrêté pour prêter attention à tes émotions ou est-ce que tu as simplement commencé à suivre une routine? Le fait d’ignorer nos émotions peut parfois sembler être plus facile que de les affronter. Cela dit nos émotions demandent tout de même à être exprimées, vues et acceptées. Quand nous les ignorons elles peuvent parfois changer de manière à attirer notre attention et devenir dérangeantes physiquement et mentalement. Les émotions que nous ignorons peuvent faire surface comme des sensations que nous avons du mal à comprendre tel de l’anxiété, de l’agitation, un sentiment de malaise général, ou comme un malaise physique telle que de la douleur ou de l’insomnie. Elles peuvent apparaître dans notre relation avec nous-même, avec nos proches ou même avec la nourriture. C’est la raison pour laquelle c’est crucial d’être ouvert à donner de la place à nos émotions pour notre bien-être et pour garder une vie équilibrée.

Est-il facile pour vous de donner un sens à ce que vous avez vécu jusqu’à présent pendant la pandémie? Qu’est ce qu’il s’est passé et qu’est-ce qui a changé pour toi? Quelles émotions involontaires font surface en ce moment à cause de cette situation? Quelles sont les choses dont tu ressens le plus l’absence, qu’est ce qui te manque? Par exemple, est-ce que le fait d’aller prendre l’air et d’aller dehors sans avoir un sentiment d’anxiété te manque? Peut être que tu es triste car tes proches te manquent. Si tu vis avec d’autres personnes, peut être que tu te sens stressé.e car tu ne peux jamais être seul.e ou fatigué.e à cause des nouvelles responsabilités que tu as dû accepter. Si tu vis seul.e peut être que tu te sens isolé.e et seul.e. 

Vos pertes et votre deuil

La colère, le souci, la peur, la confusion et l’épuisement. Le calme, l’espoir et la joie. Il est possible que tu ressentes chacunes de ces émotions pendant cette pandémie. Nous connaissons tous toutes ces émotions que nous avons ressentis plusieurs fois, mais il y en a une autre que nous éprouvons sûrement aussi: le deuil. En ces temps difficiles il y a probablement des choses que tu as perdu et pour lesquelles il te faut faire le deuil. Peut-être que tu as perdu un proche ou qu’un de tes membres de famille est malade et recherche un traitement médical dans des conditions plus difficiles que d’habitude. Si c’est le cas et que tu te sens démuni, utiliser l’aide d’un professionnel de la santé mentale pendant cette période très difficile pourrait t’être bénéfique.

Même si la plupart de nous n’ont pas perdu un proche, nous avons tous perdu des choses pendant cette pandémie même si elles sont sont souvent abstraites. Il est normal de se  sentir désorienté et de souffrir à cause de ce sentiment de perte. Peut-être as-tu perdu un sentiment de sécurité et de contrôle sur ta vie. Peut-être que ce qui te manque sont tes habitudes, ta routine, te sentir proche physiquement de ta famille ou peut-être ton travail. Qu’est-ce-que tu as dû abandonner pendant cette période? Qu’est-ce qui t’a été volé? Qu’est ce qui te faisait te sentir bien et dont tu te sens privé maintenant? Quels sentiments ressortent à cause de la perte de routine que tu avais et qui n’est plus possible? Quels sentiments te manquent à cause du manque de routine? La joie? Le sentiment d’être aimé? La confiance? Le calme? La tranquillité? Le fun? Il est tout à fait normal de devoir faire le deuil de ces états mentaux et de ces sentiments. Essaie de nommer ces émotions et de leur donner une place dans ton esprit en faisant une liste de ce que tu as perdu. 

Ce ne sont peut être pas seulement les émotions mentionnées et les expériences manquées qui te manquent mais aussi le fait que la pandémie a perturbé tes plans pour le futur. Peut-être que tu espérais faire des choses nouvelles pendant la saison prochaine ou que des plans qui étaient prévus ont dû être modifiés. Peut-être que tu te sens triste ou frustré.e par rapport à tout ça. Si tu avais prévu de voir des membres de ta famille ou d’aller en vacances au printemps ou en été, le fait d’avoir dû annuler peut sembler difficile, décevant ou même bouleversant. Essai de penser aux plans futurs que tu as dû changer et à l’incertitude du futur en général, comme une sorte de perte qu’il faut identifier et sur laquelle il faut travailler. Parler des émotions que ces pertes font ressortir à quelqu’un de confiance ou les écrire dans un journal peut nous aider à les rendre moins difficiles.

Que peux-tu faire pour faire face au deuil?

La première chose pour commencer à guérir est de constater la douleur et lui faire de la place. Ignorer nos pertes et notre chagrin peut affecter notre bien-être, nos relations et notre corps. Voici quelques idées pour t’aider à reconnaître ta peine plus facilement:

Prends du temps pour toi.  C’est une bonne idée de réserver un “temps de deuil” chaque jour pour éviter qu’il ne prenne trop de place dans ta vie et pour prendre le temps d’y travailler. Tu peux utiliser ce temps pour te remémorer des souvenirs, pour rêver et regarder des vieilles photos, pour vérifier des projets en cours et si tu en as besoin, pour pleurer. Tu peux prendre ce temps pour faire l’expérience de ce que ces pertes te font ressentir. Même si l’idée de ressentir ces émotions à une certaine heure chaque jour peut sembler difficile cela peut t’aider à te sentir plus léger pendant le reste de la journée. 

Soyez à l’écoute de vos besoins. Savoir que d’autres personnes sont dans la même situation difficile que nous peut parfois aider à soulager nos propres sentiments de stress ou de douleur. Mais il ne faut pas oublier que chacun de nous vit les choses différemment et que nous faisons tous le deuil de manières différentes. Au lieu de trop prêter attention à la manière dont les autres réagissent à la pandémie, il est important de se souvenir que nous vivons tous cette période de manières différentes. Nous avons tous notre propre personnalité, expériences passées, besoins donc nos réactions ne sont pas les même. Même si nous sommes dans la même situation il est bon de se demander: “Comment est ce que je ME sens pendant cette période et de quoi ai-JE besoin?” N’oublie pas qu’il n’est pas nécessaire d’être toujours positif et de toujours se sentir fort. Tu peux essayer de décrire tes émotions et tes besoins dans un journal ou d’en parler avec quelqu’un en qui tu as confiance. Si tu es inquiet, essaie de catégoriser tes inquiétudes. Ensuite essaie de comprendre ce que l’émotion que tu ressens représente pour toi. Par exemple l’inquiétude est souvent reliée à un manque sécurité et à un besoin de contrôler une situation. Donc si tu te sens inquiet, pratique des activités qui te donnent le sentiment d’être au contrôle de la situation, qui te demandent d’être dans le moment présent et qui t’aident à te sentir bien.

Crée une nouvelle routine. Est-ce qu’il t’a fallu abandonner des habitudes qui étaient importantes et significatives pour toi? Peut-être que tu as dû changer certaines routines qu’il n’était pas possible de garder pendant la pandémie, comme par exemple lire le journal sur le chemin du travail ou discuter avec un.e ami.e proche en buvant un café. Et si tu créais une nouvelle habitude qui te permettrait d’apprécier de lire le journal ou de boire ton café encore plus? Par exemple tu pourrais t’asseoir dans un endroit très agréable de la maison pour lire le journal. Tu pourrais boire ton café à la même heure chaque jour en écoutant de la musique, en regardant par la fenêtre ou en lisant quelques pages d’un livre. Tu pourrais aussi ajouter un hobbie qui t’a toujours intrigué, une langue que tu as toujours voulu apprendre ou une habitude que tu voudrais développer. Essaie d’ajouter des habitudes qui enrichissent ta vie et qui t’aident à atteindre tes rêves.

Explore le bonheur. Il est vrai que cette période t’a volé des choses que tu aimais, mais ce nouveau rythme de vie peut peut-être te donner une chance de trouver de l’espace pour découvrir de nouvelles opportunités. Quelles émotions, souvenirs et expériences pourrais-tu créer et partager avec d’autres qui seraient uniques à cette période que nous traversons? A cet instant même tout le monde autour du monde a les même peurs, inquiétudes et désires — des gens de toutes cultures différentes et des gens que tu ne rencontreras jamais. Est-ce que le silence dans la rue te permet de découvrir de nouveaux bruits chez toi que tu n’avais jamais remarqué? Peut-être que tu peux maintenant profiter du temps qu’il te fallait pour aller au travail pour faire des petit-déjeuners appétissants, pour méditer ou pour dormir plus longtemps. Peut-être que tu as maintenant l’occasion de passer plus de temps avec tes enfants, ton partenaire, ta famille ou tes colocataires. Pour la première fois depuis des années vous pouvez passer toutes vos journées ensemble. Ou peut-être que tu ne vivais pas seul.e et que tu as maintenant l’opportunité de passer du temps seul.e. Peut-être que tu as maintenant l’occasion de passer du temps à réfléchir ou que tu découvres certains coins, tiroirs ou souvenirs vécut dans ta maison dont tu avais oublié l’existence. Même pendant cette période difficile, le fait de prendre le temps de remarquer des détails joyeux qui sont spécifiques à cette période peut nous rendre heureux. Essaie d’écrire une liste de détails des nouvelles choses que tu as ajouté à ta routine quotidienne et d’identifier comment ils te font te sentir.

Cree ton espace relaxant personnel. Essaie d’imaginer un espace calme et relaxant qui ne contient que des choses qui te font te sentir bien. Ecouter de la musique, faire brûler des bougies, écrire, faire du yoga, parler à un.e ami.e, méditer, jouer à des jeux de société, bouger, rester seul.e, lire un livre, adopter un animal de compagnie, commencer ou continuer une thérapie…cet espace peut être utilisé pour toutes ces choses ou pour n’importe quelles autres activités que tu aimerais ajouter. Prends le temps, pendant ta nouvelle routine quotidienne, d’aller passer du temps dans cet endroit relaxant. Tu pourrais ajouter à ton emploi du temps des prochains jours, une ou deux activités que tu peux faire dans cette endroit pendant la journée.

Médite. Pratiquer la méditation nous donne l’opportunité de réaliser comment nous nous sentons et de pouvoir contrôler ces émotions plus facilement. Quand tu te concentres sur le moment présent au lieu d’être en pilotage automatique, il est plus facile de reconnaître les sentiments de deuil que nous pouvons ressentir et de leur donner de l’espace. Quand tu as du mal à te concentrer et que tout te semble être accablant, méditer peut t’aider à reposer ton esprit. Si ton esprit a tendance à être bloqué par tous les scénarios incertains et par des peurs concernant le future, le fait de méditer peut t’aider à relaxer ton esprit et à rester dans le moment présent. Il est aussi possible de ressentir des émotions telles que  la compassion et l’acceptation pendant la méditation ce qui peut aider à baisser notre niveau d’anxiété. La compassion et l’acceptation nous aident à arrêter d’éviter de ressentir nos émotions et de se dissocier de la situation dans laquelle nous nous trouvons. 

Le fait d’observer ce que nous ressentons, d’apprendre à identifier nos émotions et de les exprimer peut nous aider à nous sentir mieux, particulièrement en cette période difficile. Nous pouvons aussi écouter et identifier nos besoins mentaux et physiques. Utiliser cette information peut nous aider à faire des choix tout au long de la journée. Beaucoup d’entre nous n’avaient pas l’habitude de ressentir des émotions comme le deuil de la manière dont nous les ressentons maintenant.  En cette ère de pandémie, prêter attention à ces sentiments de chagrin face aux changements dans nos vies peut être l’une des premières étapes de notre parcours de guérison.

Traduit par: Stella Debiaggi

Laisser un commentaire