Je vais bien. Pourquoi devrais-je faire de la méditation de pleine conscience ?

Nous savons que la méditation de pleine conscience aide à la diminution du stress, à gérer les émotions et les situations difficiles et à surmonter les problèmes d’anxiété. Mais disons que tout va plutôt bien pour toi. Tu es heureux dans ta vie au travail et à la maison et tu ne te sens pas particulièrement stressé, anxieux ou inquiet.

Quand tout va bien, nous sommes tentés de nous dire “peut-être que je pourrais moins méditer” ou “ai-je vraiment besoin de méditer quand tout va bien ?”

La réponse est : oui, tu dois continuer à méditer.

Les bienfaits de la méditation de pleine conscience

La méditation de pleine conscience n’est pas une solution temporaire à un problème temporaire. La méditation de pleine conscience, tout comme l’exercice physique, est une pratique qui apporte des bienfaits à court et à long terme. Tout comme avec le sport, nous ne pouvons pas imaginer nous mettre en forme jusqu’à atteindre notre objectif et ensuite ne rien faire pendant 6 mois en imaginant conserver la même forme physique. La méditation, tout comme l’activité physique, est une habitude que nous devons accepter de conserver tout au long de notre vie.

La méditation de pleine conscience n’est pas une solution temporaire à un problème temporaire. La méditation de pleine conscience, tout comme l’exercice physique, est une pratique qui apporte des bienfaits à court et à long terme.

Mais alors, quels sont les bienfaits réels de la méditation ? Contrairement à l’entraînement physique, tu ne verras pas ton corps se transformer et il est plus subtil de voir son esprit et son énergie se modifier. Alors au cas où tu pensais abandonner temporairement, ou ne pas méditer du tout, voici quelques raisons pour lesquelles ce n’est pas une bonne idée.

Le Floating Brain : La connexion entre notre cerveau et notre système immunitaire

Dans les années 80, des scientifiques ont découvert un fait très intéressant au sujet de notre système immunitaire. Ils ont découvert que les cellules de notre système immunitaire étaient en partie responsables des messages chimiques que notre cerveau envoie aux différentes parties de notre corps. Ceci veut dire que lorsque notre cerveau envoie des informations à propos de nos pensées, émotions, sensations ou même de nos attentes, ces informations sont aussi transmises aux cellules de notre système immunitaire. Cela signifie que notre système immunitaire est inextricablement lié à notre cerveau et est grandement influencé par celui-ci. C’est pour cela que les scientifiques ont appelé notre système immunitaire notre “Floating Brain”  (littéralement notre cerveau flottant), nom qui est resté à travers les années.

Puisque nos émotions affectent notre système immunitaire, tout ce qui affecte les différentes zones de notre cerveau qui contrôlent nos émotions, comme le cortex préfrontal ou l’hippocampe, affecte inévitablement les cellules de notre système immunitaire également. Ceci a été prouvé par une recherche publiée dans le Psychosom Medical Journal en 2004. Dans cette recherche, il a été démontré que la méditation de pleine conscience stimule directement ces zones. Puisque ces zones sont aussi le centre de commandes de notre système immunitaire, leur stimulation a renforcé le système immunitaire des participants à la recherche. Après seulement 8 semaines, il a été observé que le niveau d’anticorps des participants avait grandement augmenté et qu’ils avaient donc renforcé leur Floating Brain.

La méditation pour perdre du poids

En plus de booster notre système immunitaire, la méditation peut aider de manière considérable pour une perte de poids saine. Une étude clinique conduite en 2011 a révélé que la méditation de pleine conscience joue un rôle important dans la perte de poids. Quelques jours de méditation ont permis de réduire considérablement les épisodes où les participants mangeaient à cause de stress. Cela leur a aussi permis de commencer à manger plus consciemment, en prenant leur temps afin d’apprécier réellement ce qu’ils mangeaient, et donc de manger moins que d’habitude.

Améliorer son attention grâce à la méditation

Ce n’est plus un secret : la méditation de pleine conscience améliore la faculté d’attention et de concentration. Ce fait mérite cependant d’être réitéré, étant donné la courte faculté d’attention que nous, la génération internet, avons. Il a été observé que seulement 4 jours de méditation de pleine conscience augmente nos capacités à maintenir notre attention pour de plus longues périodes de temps, tout en améliorant notre mémoire.

Se débarrasser de nos préjugés

Voilà un effet positif inattendu de la méditation de pleine conscience : elle diminue les préjugés basés sur l’âge ou l’origine raciale, en groupe comme individuellement. Nous avons tous nos préjugés. Pour le meilleur ou pour le pire, il s’agit d’un instinct naturel qui nous aide à vivre dans le monde. Par exemple, nous avons certains préjugés concernant la nourriture, qui déterminent nos préférences alimentaires. Certains préjugés cependant, dont nous héritons des sociétés dans lesquelles nous vivons, nous sont défavorables, comme les préjugés raciaux par exemple. La méditation de pleine conscience peut être un moyen efficace de nous en défaire avec le temps en augmentant notre sentiment d’empathie, de compréhension et de compassion.

Une étude de 2015 effectuée à la Central Michigan University démontra que la méditation de pleine conscience réduit les préjugés portés sur l’âge ou sur l’origine et ce, en groupe comme individuellement. L’étude a montré que les participants faisaient davantage confiance aux étrangers de tous les âges et origines après avoir pratiqué la méditation de pleine conscience.

La pleine conscience et la conscience positive de son corps

Voilà un autre effet étonnant de la méditation de pleine conscience : elle améliore la perception de notre propre corps. Se sentir mal dans son corps ou encore devoir vivre avec une dysmorphie corporelle sont des défis avec lesquels nombre d’entre nous devons vivre. Cela peut être la cause d’une grande tristesse, de frustrations, de honte et de peur de notre capacité à faire face à nos activités quotidiennes. Durant leurs recherches portant sur les manières de régler ces problèmes, les chercheurs Karen E. Dill-Shackleford, Kristin D. Neff et Ellen R. Alberton ont conduit un entraînement d’une semaine de méditation sur la compassion pour soi. Au bout d’une semaine, il était évident que l’insatisfaction des participants envers leurs corps avait diminué, tandis que le lien entre leur propre valeur et leur apparence se défaisait, et que leur niveau de compassion pour eux-mêmes avait augmenté. Ceci prouve que la méditation améliore directement notre image de nous-même.

La méditation comme un cadeau quotidien pour soi

Nous avons tellement de petites habitudes pour prendre soin de nous-même. Nous brosser les dents, bien manger, prendre du temps pour une activité que l’on aime, faire du sport, nous doucher, hydrater notre peau, mettre de la crème solaire, ou même s’assurer de boire assez d’eau : tous ces exemples sont des habitudes que nous savons être bonnes pour nous. De la même manière, la méditation de pleine conscience est une habitude que nous devons commencer à considérer comme essentielle afin de maintenir notre bien-être physique et émotionnel. Notre bien-être et celui des autres comptent là-dessus.

Traduit par: Leslie Merle

Laisser un commentaire