Je vais bien. Pourquoi devrais-je faire de la méditation de pleine conscience ?

Nous savons que la mĂ©ditation de pleine conscience aide Ă  la diminution du stress, Ă  gĂ©rer les Ă©motions et les situations difficiles et Ă  surmonter les problĂšmes d’anxiĂ©tĂ©. Mais disons que tout va plutĂŽt bien pour toi. Tu es heureux dans ta vie au travail et Ă  la maison et tu ne te sens pas particuliĂšrement stressĂ©, anxieux ou inquiet.

Quand tout va bien, nous sommes tentĂ©s de nous dire “peut-ĂȘtre que je pourrais moins mĂ©diter” ou “ai-je vraiment besoin de mĂ©diter quand tout va bien ?”

La réponse est : oui, tu dois continuer à méditer.

Les bienfaits de la méditation de pleine conscience

La mĂ©ditation de pleine conscience n’est pas une solution temporaire Ă  un problĂšme temporaire. La mĂ©ditation de pleine conscience, tout comme l’exercice physique, est une pratique qui apporte des bienfaits Ă  court et Ă  long terme. Tout comme avec le sport, nous ne pouvons pas imaginer nous mettre en forme jusqu’à atteindre notre objectif et ensuite ne rien faire pendant 6 mois en imaginant conserver la mĂȘme forme physique. La mĂ©ditation, tout comme l’activitĂ© physique, est une habitude que nous devons accepter de conserver tout au long de notre vie.

La mĂ©ditation de pleine conscience n’est pas une solution temporaire Ă  un problĂšme temporaire. La mĂ©ditation de pleine conscience, tout comme l’exercice physique, est une pratique qui apporte des bienfaits Ă  court et Ă  long terme.

Mais alors, quels sont les bienfaits rĂ©els de la mĂ©ditation ? Contrairement Ă  l’entraĂźnement physique, tu ne verras pas ton corps se transformer et il est plus subtil de voir son esprit et son Ă©nergie se modifier. Alors au cas oĂč tu pensais abandonner temporairement, ou ne pas mĂ©diter du tout, voici quelques raisons pour lesquelles ce n’est pas une bonne idĂ©e.

Le Floating Brain : La connexion entre notre cerveau et notre systĂšme immunitaire

Dans les annĂ©es 80, des scientifiques ont dĂ©couvert un fait trĂšs intĂ©ressant au sujet de notre systĂšme immunitaire. Ils ont dĂ©couvert que les cellules de notre systĂšme immunitaire Ă©taient en partie responsables des messages chimiques que notre cerveau envoie aux diffĂ©rentes parties de notre corps. Ceci veut dire que lorsque notre cerveau envoie des informations Ă  propos de nos pensĂ©es, Ă©motions, sensations ou mĂȘme de nos attentes, ces informations sont aussi transmises aux cellules de notre systĂšme immunitaire. Cela signifie que notre systĂšme immunitaire est inextricablement liĂ© Ă  notre cerveau et est grandement influencĂ© par celui-ci. C’est pour cela que les scientifiques ont appelĂ© notre systĂšme immunitaire notre “Floating Brain”  (littĂ©ralement notre cerveau flottant), nom qui est restĂ© Ă  travers les annĂ©es.

Puisque nos Ă©motions affectent notre systĂšme immunitaire, tout ce qui affecte les diffĂ©rentes zones de notre cerveau qui contrĂŽlent nos Ă©motions, comme le cortex prĂ©frontal ou l’hippocampe, affecte inĂ©vitablement les cellules de notre systĂšme immunitaire Ă©galement. Ceci a Ă©tĂ© prouvĂ© par une recherche publiĂ©e dans le Psychosom Medical Journal en 2004. Dans cette recherche, il a Ă©tĂ© dĂ©montrĂ© que la mĂ©ditation de pleine conscience stimule directement ces zones. Puisque ces zones sont aussi le centre de commandes de notre systĂšme immunitaire, leur stimulation a renforcĂ© le systĂšme immunitaire des participants Ă  la recherche. AprĂšs seulement 8 semaines, il a Ă©tĂ© observĂ© que le niveau d’anticorps des participants avait grandement augmentĂ© et qu’ils avaient donc renforcĂ© leur Floating Brain.

La méditation pour perdre du poids

En plus de booster notre systĂšme immunitaire, la mĂ©ditation peut aider de maniĂšre considĂ©rable pour une perte de poids saine. Une Ă©tude clinique conduite en 2011 a rĂ©vĂ©lĂ© que la mĂ©ditation de pleine conscience joue un rĂŽle important dans la perte de poids. Quelques jours de mĂ©ditation ont permis de rĂ©duire considĂ©rablement les Ă©pisodes oĂč les participants mangeaient Ă  cause de stress. Cela leur a aussi permis de commencer Ă  manger plus consciemment, en prenant leur temps afin d’apprĂ©cier rĂ©ellement ce qu’ils mangeaient, et donc de manger moins que d’habitude.

Améliorer son attention grùce à la méditation

Ce n’est plus un secret : la mĂ©ditation de pleine conscience amĂ©liore la facultĂ© d’attention et de concentration. Ce fait mĂ©rite cependant d’ĂȘtre rĂ©itĂ©rĂ©, Ă©tant donnĂ© la courte facultĂ© d’attention que nous, la gĂ©nĂ©ration internet, avons. Il a Ă©tĂ© observĂ© que seulement 4 jours de mĂ©ditation de pleine conscience augmente nos capacitĂ©s Ă  maintenir notre attention pour de plus longues pĂ©riodes de temps, tout en amĂ©liorant notre mĂ©moire.

Se débarrasser de nos préjugés

VoilĂ  un effet positif inattendu de la mĂ©ditation de pleine conscience : elle diminue les prĂ©jugĂ©s basĂ©s sur l’ñge ou l’origine raciale, en groupe comme individuellement. Nous avons tous nos prĂ©jugĂ©s. Pour le meilleur ou pour le pire, il s’agit d’un instinct naturel qui nous aide Ă  vivre dans le monde. Par exemple, nous avons certains prĂ©jugĂ©s concernant la nourriture, qui dĂ©terminent nos prĂ©fĂ©rences alimentaires. Certains prĂ©jugĂ©s cependant, dont nous hĂ©ritons des sociĂ©tĂ©s dans lesquelles nous vivons, nous sont dĂ©favorables, comme les prĂ©jugĂ©s raciaux par exemple. La mĂ©ditation de pleine conscience peut ĂȘtre un moyen efficace de nous en dĂ©faire avec le temps en augmentant notre sentiment d’empathie, de comprĂ©hension et de compassion.

Une Ă©tude de 2015 effectuĂ©e Ă  la Central Michigan University dĂ©montra que la mĂ©ditation de pleine conscience rĂ©duit les prĂ©jugĂ©s portĂ©s sur l’ñge ou sur l’origine et ce, en groupe comme individuellement. L’étude a montrĂ© que les participants faisaient davantage confiance aux Ă©trangers de tous les Ăąges et origines aprĂšs avoir pratiquĂ© la mĂ©ditation de pleine conscience.

La pleine conscience et la conscience positive de son corps

VoilĂ  un autre effet Ă©tonnant de la mĂ©ditation de pleine conscience : elle amĂ©liore la perception de notre propre corps. Se sentir mal dans son corps ou encore devoir vivre avec une dysmorphie corporelle sont des dĂ©fis avec lesquels nombre d’entre nous devons vivre. Cela peut ĂȘtre la cause d’une grande tristesse, de frustrations, de honte et de peur de notre capacitĂ© Ă  faire face Ă  nos activitĂ©s quotidiennes. Durant leurs recherches portant sur les maniĂšres de rĂ©gler ces problĂšmes, les chercheurs Karen E. Dill-Shackleford, Kristin D. Neff et Ellen R. Alberton ont conduit un entraĂźnement d’une semaine de mĂ©ditation sur la compassion pour soi. Au bout d’une semaine, il Ă©tait Ă©vident que l’insatisfaction des participants envers leurs corps avait diminuĂ©, tandis que le lien entre leur propre valeur et leur apparence se dĂ©faisait, et que leur niveau de compassion pour eux-mĂȘmes avait augmentĂ©. Ceci prouve que la mĂ©ditation amĂ©liore directement notre image de nous-mĂȘme.

La méditation comme un cadeau quotidien pour soi

Nous avons tellement de petites habitudes pour prendre soin de nous-mĂȘme. Nous brosser les dents, bien manger, prendre du temps pour une activitĂ© que l’on aime, faire du sport, nous doucher, hydrater notre peau, mettre de la crĂšme solaire, ou mĂȘme s’assurer de boire assez d’eau : tous ces exemples sont des habitudes que nous savons ĂȘtre bonnes pour nous. De la mĂȘme maniĂšre, la mĂ©ditation de pleine conscience est une habitude que nous devons commencer Ă  considĂ©rer comme essentielle afin de maintenir notre bien-ĂȘtre physique et Ă©motionnel. Notre bien-ĂȘtre et celui des autres comptent lĂ -dessus.

Traduit par: Leslie Merle

Laisser un commentaire