Rester Ă  la maison avec des enfants

Nous traversons une pĂ©riode extraordinaire. Ce qu’il se passe dans le monde nous affecte tous et rĂ©veille plusieurs de nos Ă©motions. Tout comme les adultes, les enfants sont perturbĂ©s par cet Ă©pisode particulier. Mais Ă  l’inverse des adultes, la façon dont chaque enfant perçoit, ressent et comprend ce qu’il se passe dĂ©pend de ses parents.

Comment te sens-tu en tant que parent?

Il est donc important que tu prennes le temps de sentir comment tu vis cette pĂ©riode en prenant du recul afin de la gĂ©rer au mieux en tant que parent. Comment te sens-tu? FĂąchĂ©.e? EffrayĂ©.e? Confus.e? Inquiet.e? StressĂ©.e? En paix? Peu importe ce que tu ressens, observe-le et permets-toi de le ressentir pleinement. Peut-ĂȘtre que tu as l’impression de ne pas avoir de place Ă  puisque les enfants sont Ă  la maison toute la journĂ©e. Peut-ĂȘtre que tu es frustrĂ©.e car ton organisation tombe Ă  l’eau et tes plans sont annulĂ©s. Peut-ĂȘtre que tu te sens coincĂ©.e parce que ta zone de mouvement est limitĂ©e. Ou peut-ĂȘtre que tu t’inquiĂštes dans ce climat d’incertitude ou que ton niveau de stress est extrĂȘmement Ă©levĂ© Ă  cause des nouvelles que tu entends toute la journĂ©e. Rappelle-toi que toutes ces Ă©motions et rĂ©actions sont parfaitement normales et humaines. Comme chez tout adulte, il y a en toi un enfant. Il est fort probable que cet enfant ne se sente pas en sĂ©curitĂ© durant une pĂ©riode aussi perturbante.

En premier lieu, Ă©coute cet enfant en toi pour comprendre ce qui l’agite afin de pouvoir le calmer comme un parent le ferait. Qu’est ce qui pourrait Ă  la fois calmer l’enfant et l’adulte en toi? De quoi as-tu besoin en ce moment? Qu’est-ce qui te fait sentir aimĂ©.e? Il peut s’agir de parler de tes Ă©motions avec ton ou ta partenaire, de recevoir des cĂąlins, d’appeler tes amis, d’exprimer ton monde intĂ©rieur Ă  travers l’art, de faire de l’humour, de mĂ©diter, de danser, d’ĂȘtre dans l’action, de bien dormir, de manger sainement, d’ĂȘtre productif.ve, de ne lire et Ă©couter que les nouvelles provenant de sources fiables. Afin de calmer ton enfant intĂ©rieur et de remplir ton rĂ©servoir d’amour qui peut facilement se vider ces temps-ci, tu dois d’abord te calmer et rĂ©pondre Ă  ce besoin d’amour. L’une des maniĂšres de faire ceci est de dĂ©couvrir tes propres ressources. Qui et quoi fait partie de ton cercle de soutien? Quelles difficultĂ©s as-tu surmontĂ©es dans le passĂ© et comment y es-tu parvenu.e? Lesquelles de tes capacitĂ©s Ă  rĂ©soudre les problĂšmes as-tu mises en Ɠuvre? Si tu t’imagines dans un endroit relaxant et sĂ©curitaire, oĂč t’imagines-tu?

Expliquer la situation Ă  un enfant

​Il est important de se mettre en contact avec son enfant intĂ©rieur pour pouvoir expliquer ce qu’il se passe Ă  un enfant. Lorsque l’on dit quelque chose Ă  un enfant, celui-ci se concentre davantage sur la façon dont on le lui a dit que sur le message mĂȘme. Les enfants s’attardent au ton de la voix, aux expressions faciales, au langage du corps et interprĂštent trĂšs bien les Ă©motions de leurs parents. Les Ă©motions des parents sont trĂšs facilement transmises aux enfants. La façon dont ils entendent et interprĂštent ce qui leur est dit en est donc inĂ©vitablement affectĂ©. La maniĂšre dont tu interprĂštes ce qu’il se passe en ce moment est donc trĂšs importante. Est-ce que ton esprit dit “Comme d’habitude, quelque chose de terrible est en train de se passer. Le monde est dangereux” ou est-ce qu’il dit: “La vie est faite de hauts et de bas. Nous traversons une pĂ©riode difficile mais nous la surmonterons”? Ce qu’il se passe dans ton esprit sera transmis Ă  ton enfant. Alors, te concentrer sur ce que tu apprends de cette pĂ©riode difficile peut t’aider Ă  transmettre un message positif Ă  ton enfant. Par exemple, cette pĂ©riode est une opportunitĂ© de ralentir et de prendre du recul sur sa vie. Avant d’expliquer la situation Ă  un enfant, il est primordial de se calmer et de regarder ce qu’il se passe en soi. Si tu as de la difficultĂ© Ă  accepter cette situation, c’est peut-ĂȘtre l’occasion pour toi d’observer ta difficultĂ© Ă  tolĂ©rer l’incertitude. Pourquoi est-ce si difficile pour toi d’accepter de ne pas avoir le contrĂŽle sur ce qu’il se passe dans ta vie? Essaies-tu de toujours tout contrĂŽler? Pourquoi crois-tu que tu ressentes ce besoin?

Lorsque tu te sens prĂȘt.e, explique la situation Ă  ton enfant avec calme et clartĂ©, et d’une maniĂšre qui est adaptĂ©e Ă  son Ăąge. Si ton enfant est tout petit, tu lui expliquer Ă  travers une histoire ou un dessin. Tu peux lui expliquer que ce virus s’apparente Ă  un rhume ou une grippe, qu’il peut dĂ©clencher de la toux et de la fiĂšvre s’il entre dans le corps, que nous apprenons actuellement Ă  le connaĂźtre, que les mĂ©decins travaillent Ă  dĂ©velopper un vaccin et que nos corps ont des anticorps qui nous protĂšgent et se battent contre ce virus. Tu peux aussi lui expliquer que pour prendre des prĂ©cautions tu te laves souvent les mains et tu Ă©ternues dans ton coude et qu’il faut rester un moment Ă  la maison. Et bien sĂ»r, tu peux lui dire que tu es en bonne santĂ© et en sĂ©curitĂ©. Ce que ton enfant a besoin de savoir aujourd’hui, ce qu’il est en bonne santĂ© ainsi que tous ceux qu’il aime et que tout est fait pour prĂ©server vos santĂ©s. 

Donner de l’espace aux Ă©motions 

AprĂšs avoir parlĂ© Ă  ton enfant et tout au long de cette pĂ©riode, ouvrir un espace pour les pensĂ©es et Ă©motions que ton enfant et l’une des Ă©tapes les plus importantes pour bien gĂ©rer la situation. Qu’est-ce qui lui vient en tĂȘte lorsqu’il voit et entend ce qu’il se passe dans le monde? Est-ce qu’il a des questions? Tu n’auras peut-ĂȘtre pas toutes les rĂ©ponses, mais tu peux faire des recherches et lui rĂ©pondre plus tard. Comment se sent-il? OĂč se font sentir ses Ă©motions dans son corps? Quelle couleur associe-t-il Ă  ses Ă©motions? De quoi a-t-il le plus besoin pour faire face Ă  ses Ă©motions? Qu’est ce qui le rassure? Pour lui permettre de parler de tout ça, tu peux en faire une histoire ou un jeu. Jouer permet aux enfants d’exprimer ce qu’il se passe en eux, de scĂ©nariser les Ă©lĂ©ments qui sont hors de leur contrĂŽle pour leur donner du sens et se sentir en contrĂŽle. L’enfant dirige le jeu lui-mĂȘme, le parent l’observe sans l’interrompre ou juger ce que l’enfant raconte. Ainsi, l’enfant ressent que ses Ă©motions sont acceptĂ©es, accueillies, entendues, vues et comprises. Ceci lui permet de se calmer dans ces circonstances difficiles et de se sentir en sĂ©curitĂ©.

Permettre Ă  l’enfant de mieux gĂ©rer ses Ă©motions difficiles

Lorsque ton enfant traverse des Ă©motions difficiles, vous pouvez rĂ©flĂ©chir ensemble Ă  la maniĂšre de les gĂ©rer. Le contact physique calme les enfants et dĂ©clenche la sĂ©crĂ©tion de l’hormone ocytocine qui les fait se sentir en sĂ©curitĂ©. Par exemple, lorsqu’il a peur, ton enfant peut venir te faire un cĂąlin. Rire ou pleurer aide Ă  se dĂ©charger du stress quotidien. S’activer est aussi fondamental pour pouvoir relaxer ensuite. Lorsque ton enfant est nerveux, des activitĂ©s comme la course, la lutte, s’asseoir sur une balle de pilates et rebondir ou imiter des animaux peut l’aider. Lorsqu’il est inquiet, vous pouvez mĂ©diter ensemble ou faire une compĂ©tition de bulles dans un verre d’eau. Des activitĂ©s comme cuisiner, Ă©couter de la musique, jouer avec de la pĂąte Ă  modeler ou avec du sable et de l’eau peuvent aussi aider Ă  apaiser ses Ă©motions. Aussi, Ă©viter de l’exposer quotidiennement aux nouvelles permettra de ne pas faire augmenter son niveau d’anxiĂ©tĂ©.

Parce qu’ils sont petits et dĂ©pendent de leurs parents, les enfants ont un espace limitĂ© dans lequel ils se sentent actifs et en contrĂŽle. Pourtant, afin de se sentir calmes et en sĂ©curitĂ©, ils ont besoin de sentir qu’ils sont en contrĂŽle. C’est pour cette raison qu’il est important de respecter leurs routines quotidiennes autant que possible. En plus de ça, l’enfant peut Ă©ventuellement dĂ©terminer qu’un espace de la maison lui appartient, s’il s’engage Ă  l’entretenir d’une façon adaptĂ©e Ă  son Ăąge, comme en arrosant les plantes par exemple. Il peut aussi se lancer dans la planification d’un rĂȘve qu’il veut accomplir lorsque cette pĂ©riode prendra fin et l’accrocher au mur de sa chambre.

Se protéger

Puisque vous passerez tout votre temps Ă  la maison en famille, il se peut que l’intimitĂ© de chacun en soit affectĂ©e, ce qui peut crĂ©er de la frustration. Pour pallier Ă  cela, il peut ĂȘtre utile de dĂ©terminer un lieu qui t’appartienne entiĂšrement pendant une pĂ©riode de la journĂ©e. DĂ©terminer une pĂ©riode de jeu puis revenir Ă  cet espace lorsque le jeu est terminĂ© et respecter cette barriĂšre fera baisser ton sentiment de frustration et amĂ©liorera le temps que tu passes avec ton enfant.

Il est irrĂ©aliste de s’attendre Ă  ce que la vie et nos rĂ©actions soient normales dans cette pĂ©riode anormale. Apprendre Ă  tolĂ©rer le dĂ©sordre, l’inconfort et l’incertitude, laisser ses plans tomber Ă  l’eau ou ĂȘtre suspendus, accepter d’avoir du mal Ă  accepter ses Ă©motions, apprendre Ă  dire stop, s’ennuyer et laisser la vie suivre son cours sont des habiletĂ©s sur lesquelles tu pourrais travailler pendant cette pĂ©riode.

Auteur: Psychologue Deniz Özsoy

Laisser un commentaire