Votre peur de l’échec vous retient-elle?

Quel que soit notre âge, nous avons tous une image personnelle du succès. Ce tableau est une addition de ce que nous voulons atteindre dans la vie, de ce que nous voulons être et de comment nous voulons être perçus. Ces croyances naissent dès notre enfance, lorsque nos parents nous enseignent leurs propres valeurs. Ensuite, lorsque nous allons à l’école, nous apprenons le concept d’une vie réussie. Au fil des années, nous composons notre propre vision du succès à partir de tout ce qui nous a été enseigné – un mélange des enseignements de nos parents, de nos professeurs et d’autres influences que nous avons rencontrées sur notre chemin. Selon ces influences, nous deviendrons plutôt traditionnels et conservateurs ou opterons pour une vision plus alternative.

Peu importe le chemin que nous décidons de suivre, nous ferons tous face, un jour ou l’autre, à la peur de ne pas atteindre les buts que nous nous sommes fixés. La peur de l’échec est naturelle. Cependant, il est important de se poser la question suivante: notre peur de l’échec nous empêche-t-elle d’avancer vers ce que nous voulons vraiment dans la vie?

Qu’est-ce que l’échec? Pourquoi sommes-nous bloqués et avons peur d’échouer? Avons-nous peur de ce que les autres pensent de nous, ou de ce que nous pensons de nous-même?

CAUSES ET CONDITIONS

Nous passons la plupart de notre vie à construire notre identité. Nous voulons sortir de l’ombre de nos parents, de nos professeurs, de nos amis et devenir une personne à part entière. En mûrissant, nous prenons de multiples décisions: ce que nous aimons et n’aimons pas, la carrière que nous aimerions poursuivre, l’environnement dans lequel nous aimerions vivre, et si nous voulons ou non des enfants. Nous nous attachons à cette image de nous-même que nous avons créée de toutes pièces et développons une peur de tout ce qui nous semble pouvoir la perturber, la briser ou la modifier. 

Si le fait d’avoir une identité bien définie est important, cela peut aussi mener à une peur de prendre des risques. Nous pouvons craindre qu’une tournure imprévue des événements puisse remettre en doute ce que nous croyons de nous-même. Alors, nous préférons rester dans notre zone de confort, en espérant que la vie ne perturbe pas trop nos plans. Seulement voilà: la vie ne se déroule jamais ainsi puisque le changement est inévitable. Comme dit l’adage: la seule chose qui ne change jamais, c’est le changement. 

Un autre facteur nous bloque dans notre peur d’échouer: la croyance que certaines choses sont réservées à certaines personnes – des personnes nées dans des circonstances différentes des nôtres ou qui font preuves d’aptitudes que nous ne croyons pas posséder. Par exemple, nous rêvons de jouer d’un instrument ou de courir des marathons, mais nous ne sautons pas le pas car nous pensons ne pas avoir l’intelligence ou l’habileté naturelle de le faire. Cette peur est très souvent paralysante.

Enfin, il est aussi possible que nous ne sachions tout simplement pas ce que nous voulons. Peut-être que nous avons peur de faire ce que nous faisons à cause de l’image que nous avons construite de nous-même, partiellement construite à partir des croyances des autres, plutôt que sur ce que nous ressentons au plus profond de nous. Nous croyons peut-être que pour connaître le succès, nous devons avoir un bon emploi et gagner beaucoup d’argent, ou faire des enfants, se marier et acheter une maison. Nous avons peut-être secrètement envie de quelque chose de totalement différent et avons une idée différente de ce qu’est une vie réussie. Il est donc important de nous demander si ce que nous désirons est aligné avec la personne que nous sommes et, si ce n’est pas le cas, comment nous pourrions trouver des moyens de changer cela. 

COMMENT SE DÉFAIRE DE SES PEURS

Nous ne naissons pas avec, entre les mains, un manuel d’instructions pour bâtir nos vies. Nous devons la découvrir et la construire chaque jour. Il peut être bon de se rappeler de cette réalité régulièrement afin d’apprendre à se détacher de son identité et ne plus avoir peur de changer pour devenir la personne que l’on souhaite être. Pour changer ou adapter son identité à une vision différente de celle que nous suivons actuellement, s’inspirer de personnes auxquelles nous désirons ressembler peut être une bonne stratégie. Comprendre comment elles ont atteint leurs objectifs peut nous aider à atteindre les nôtres. Par exemple, un artiste qui n’aime pas faire sa propre promotion mais sait que c’est indispensable pour se faire connaître peut prendre l’exemple de la démarche employée par d’autres artistes qu’il apprécie.

La prochaine fois que vous avez envie d’apprendre quelque chose de nouveau, rappelez-vous que vous n’avez pas appris à marcher dès votre premier essai, que vous n’avez pas appris à lire dès la première phrase et que vous n’avez pas appris à conduire dès que vous avez mis les pieds dans une voiture. Tout prend du temps et de la pratique, demande des efforts et de la persévérance.

Traduit par: Leslie Merle

Laisser un commentaire