Méditation Matinale: Aller à la Rencontre de Soi Avant de S’ouvrir au Monde

Il est 5h30 du matin et je me suis réveillée comme je préfère le faire: quelques minutes avant que mon réveil ne sonne. Le premier son que j’entends est celui du mouvement de ma propre respiration. À ce moment-là, encore prise dans le brouillard de mon sommeil, je sais que j’ai le choix. Je peux attraper mon téléphone et commencer à faire défiler les infos que j’ai manquées pendant la nuit, je peux faire une liste mentale des choses que j’ai à faire durant ma journée et m’y mettre sans attendre ou je peux me réveiller lentement, faire mon lit et me diriger vers mon coussin de méditation. 

Aujourd’hui, je choisis le coussin. Pour aller à ma rencontre avant de m’ouvrir au monde.

Je me dirige vers mon coussin car je sais que la vie est faite de décisions. Les décisions que nous prenons déterminent chacune de nos journées et, en fin de compte, deviennent l’histoire de nos vies. Il est facile d’oublier que chaque moment a l’immense pouvoir de déterminer la suite de nos expériences, et que chacun de ces moments est lié à tous les autres, comme des perles sur un fil. Plus nous plaçons nos perles avec conscience, plus nous fabriquons un beau collier. Dans cette analogie, je trouve la force d’agir avec intention et de m’ouvrir aux opportunités qui existent, jusque dans les plus petites choses, de créer la vie que je désire.

Lorsque je choisis de méditer pour commencer ma journée, je place soigneusement ma prochaine perle. Je fais de la place pour un moment qui m’est important, en sachant qu’il peut me permettre de me connecter avec le monde en me sentant calme, ancrée et alignée. C’est une manière de me ré-engager à être la meilleure version de moi-même, chaque jour, et de prioriser mon bien-être. C’est mon manifeste intérieur, dans lequel je m’engage à avancer sur mon chemin de vie avec un mental solide.

Beaucoup d’entre nous désirent établir une routine matinale qui soit saine. Cependant, lorsque nous essayons quelque chose de nouveau, nous avons tendance à finir par retourner à nos anciennes habitudes. Ce que j’ai appris, c’est que le fait de comprendre ce qui nous convient le mieux est rarement suffisant pour nous faire agir. Nos habitudes sont profondément ancrées, et tenter de les modifier demande une grande dose de volonté, de discipline et de patience. Voici quelques conseils qui peuvent servir de base pour commencer à pratiquer la méditation le matin: 

1.Établis pourquoi il t’est important de mettre en place une routine de méditation matinale

Avant de mettre en place une nouvelle routine, il est fondamental de déterminer exactement pourquoi il est si important pour toi de le faire. Plus la raison de ton changement sera claire, plus tu auras de chances de respecter ton engagement. Il est scientifiquement prouvé que la méditation réduit le stress, diminue l’anxiété, équilibre la santé émotionnelle, développe la conscience de soi, améliore la mémoire, régule le sommeil, aide à gérer la douleur, encourage un calme mental, et plus. Avoir un objectif spécifique et personnel t’aidera énormément.

Par exemple, je m’engage à pratiquer la méditation parce que:

“Je veux être plus patient.e et présent.e pour mes enfants”

“Mon anxiété a des conséquences sur mes relations”

“J’ai une opportunité incroyable à saisir et j’ai besoin de toute ma concentration”

“Je veux apprendre à mieux gérer ma douleur chronique.” 

2. Visualise ta nouvelle routine matinale

Imaginer comment sera ta routine matinale est un gage de succès. Cela veut dire qu’il y a déjà un système en place qui tend à se perpétuer. Comme l’a dit Aristote: “nous sommes ce que nous faisons de manière répétée. L’excellence n’est pas une action, mais une habitude”. Fais de la place pour ce que tu veux créer.

Premièrement, écris, point par point, comment se passe tes matinées habituelles. Ensuite, écris comment tu aimerais qu’elles se déroulent. Je te suggère de commencer par de petits changements qui augmenteront avec le temps, plutôt que de changer du tout au tout dès le premier matin. Les habitudes se forment, sont maintenues et changent dans un “cycle d’habitude”: signal → comportement → récompense. Dans son ouvrage intitulé “Le pouvoir des habitudes”, Charles Duhigg avance que la clé pour parvenir à changer d’habitude est de garder le même signal et la même récompense.

Par exemple, disons que ton matin habituel ressemble à ceci :

-Le réveil sonne (signal)

-Tu regardes ton Facebook, Instagram et tes emails (comportement)

-Tu te douches (récompense)

-Tu prends ton café et petit-déjeuner (récompense)

Au début, il est préférable de faire simple. Ne change que le comportement:

-Le réveil sonne (signal)

-Tu médites pendant 10 minutes (comportement)

-Tu te douches (récompense)

-Tu prends ton café et petit-déjeuner (récompense)

-Maintenant, tu regardes ton téléphone.

Répète cette nouvelle routine pendant au moins 30 jours avant d’ajouter de la nouveauté. Avec le temps, tu auras peut-être envie d’explorer de nouveaux changements d’habitudes, comme celui de te coucher plus tôt et de méditer plus longtemps. 

3. Créer un espace de méditation pour soi

Crée un espace qui sera invitant pour toi. S’il n’est pas possible pour tout le monde d’avoir une pièce dédiée à la méditation, beaucoup d’entre nous peuvent créer un espace intérieur ou extérieur dans lequel ils peuvent s’asseoir et méditer. Si nous créons un petit sanctuaire pour notre connection intérieure, celui-ci nous servira de rappel, à chaque fois que nous le verrons, de notre intention de faire des pauses et de nourrir notre vie intérieure. 

Lorsque tu créeras ton espace à toi, repense à “pourquoi” tu t’engages dans cette pratique. Par exemple, mes deux plus grandes intentions à travers ma pratique de la méditation sont de me reconnecter à la nature et à ma famille. Dans mon espace de méditation, j’ai donc installé une plante dont je prends soin, des pierres, des coquillages et des morceaux de bois que je ramasse lorsque je me promène. Il y a aussi plusieurs photos de mon fils et de ma famille, et un joli coussin en fibres naturelles sur lequel je peux m’asseoir confortablement et me sentir alignée. Fais en sorte que ton espace, simple ou élaboré, devienne un lieu de confiance et une expression de toi-même. 

4.  Commence Doucement

L’une de mes professeurs de yoga préférés, Jillian Pransky, dit “un peu et souvent = BEAUCOUP”. Bien qu’elle se réfère au yoga, la régularité et la constance sont le fondement de toute pratique de bien-être. Ce qui importe est de se commettre à sa pratique tous les jours. 

Beaucoup aiment l’idée de méditer, mais réalisent, lorsqu’ils commencent à pratiquer, qu’ils n’aiment pas du tout le faire. Ceci est tout à fait normal. Il est facile de ne pas faire attention à nos pensées lorsque nous sommes dans le tourbillon de nos vies. C’est alors peut-être la première fois que tu te confronteras à ce qui se trame à l’intérieur de ton esprit et il se peut que ce soit très inconfortable.

“Je m’ennuie.”

“Qui a le temps pour ça?”

“Qu’est-ce que je m’imaginais?”

“J’ai tellement d’autres choses à faire”

“Je n’y arrive vraiment pas!”

“Ça fait combien de temps que je médite?”

“J’ai aucune idée de ce que je suis en train de faire. Je vais prendre mon café”

Ces pensées vont surgir… mais souviens-toi, c’est exactement la raison pour laquelle tu es ici. 1) Pour prendre conscience de l’intensité du mental (et oui, être choqué.e de réaliser qu’il ne s’arrête jamais) et 2) Pour apprendre à utiliser ta respiration afin de changer ta relation à ces pensées et créer de l’espace et du calme dans ton esprit.

Assieds-toi et commence où tu es. Commence par 5 à 10 minutes la première semaine, puis augmente peu à peu. Ne fais que t’asseoir, fermer tes yeux, et respirer naturellement. Alors que les pensées surgissent, détache-toi d’elles en expirant.

Avec le temps, comme pour beaucoup d’entre nous, cela pourrait bien devenir ton moment favori de la journée. Un instant que tu as hâte de vivre plutôt que de le fuir. Bonne chance dans ton aventure méditative!

Traduit par: Leslie Merle

Angela Boltz
www.BarefootBecause.com
Instagram: @barefootbecause_


Laisser un commentaire