Quelles pensées t’empêchent de méditer ?

Traduit par: Leslie Merle

En réalité, il est très facile de maintenir une constance dans la pratique de la méditation puisque concrètement, il s’agit de prendre conscience de notre respiration et de notre corps lorsque nécessaire durant la journée. Bien que l’esprit soit très doué pour revenir aux anciennes habitudes, nous pouvons toujours prendre quelques minutes chaque jour pour nous-même, que ce soit à la maison, au travail ou sur la route.

En premier lieu, il est important de noter les pensées qui nous empêchent de pratiquer la méditation. Bien souvent, nous associons notre incapacité à pratiquer de manière régulière à de multiples raisons psychologiques. Alors, quelles sont ces pensées qui nous empêchent d’entraîner nos muscles mentaux ?

Je suis très occupé en ce moment, je ne trouve pas le temps.

Les journées passent à une allure folle : la travail, les courses, la vie sociale nous occupent constamment. Si tu prends du recul sur les activités qui occupent ton temps tous les jours, tu prendras conscience qu’en fait, 5 à 10 minutes représente une très courte période de temps. Si nous prenons conscience que cette durée peut nous permettre de créer un espace de clarté dénué de stress et d’anxiété, alors elle devient inestimable. C’est pourquoi nous devons nous imposer de créer cette période de temps, et non pas la trouver. Fais-toi la faveur immense de consacrer ce temps pour toi-même puisque tu arrives déjà à le consacrer aux autres. Commence par faire de courtes méditations au réveil, comme première activité après avoir ouvert les yeux. Prends aussi des pauses de 2-3 minutes durant la journée pour simplement te concentrer sur ta respiration. Que tu sois au travail, à la maison ou sur la route, il te suffit de fermer les yeux et de détacher ton esprit des distractions du monde extérieur afin de te retrouver seul dans ton monde intérieur. Sois seulement témoin de tes pensées.

J’oublie de pratiquer et je ne suis pas encore parvenu à créer une routine.

Le moment de la journée que tu consacreras à la méditation ne regarde que toi. De manière générale, consacrer 10 minutes à la méditation le matin aide à commencer la journée de façon plus calme et plus alerte. Afin de t’assurer de pratiquer tous les jours, pense à programmer une alarme de méditation.

Je ne peux pas méditer, je ne comprends pas ce que je suis censé faire.

Nous sommes beaucoup à nous demander comment il faut pratiquer alors qu’en fait, il est surtout question du temps que nous consacrons à nous découvrir nous-même et à calmer notre esprit. C’est pourquoi il ne sert à rien de se demander ce qu’il est “supposé” se passer durant la méditation. Il s’agit de ta propre expérience et tout ce que tu as à faire est t’asseoir et fermer les yeux pendant un moment pour lâcher prise sur tes pensées et te concentrer sur tes émotions et sensations. Au début, il s’agit surtout de prendre l’habitude de s’asseoir et de le faire. Alors oublie tes questions et tes jugements et prends tout simplement ce temps pour toi.

La méditation n’est pas pour moi, je n’arrive même pas à rester tranquille.

Les muscles du cerveau sont comme les muscles de notre corps. Considère la méditation comme la gymnastique du cerveau. Tout comme tu ne pourrais pas lever les poids les plus lourds lors de ta première séance de musculation, durant tes premières séances de méditation tes muscles mentaux ne seront très forts mais tu t’amélioreras jour après jour et tu pourras observer des changements en toi. Puisque l’esprit n’est pas habitué à méditer, durant les premières séances il risque de dire “ce n’est pas pour moi, je ne peux pas faire ça” ou essayer de repousser les séances en disant “je le ferai plus tard, j’imagine que c’est nécessaire…”. Essaie vraiment de ne pas te laisser avoir et concentre-toi sur ton expérience. Lorsque tu ne peux pas méditer, concentre-toi sur ta respiration pendant quelques minutes.

Je ne remarque pas de différence quand je médite.

Selon les scientifiques, la méditation réduit les épisodes d’insomnie, le stress, l’anxiété et la douleur chronique. Elle augmente le niveau de concentration, la joie et le sentiment de paix. Mais pour cela, il faut que la pratique soit régulière. Lorsque tu t’assieds pour méditer avec une intention positive, tu peux constater ces effets immédiatement. Selon plusieurs recherches, après 8 semaines de pratique, la matière grise a considérablement changé et la région du cerveau reliée au stress, à l’anxiété et aux réactions commence à rapetisser. La méditation modifie réellement le cerveau !

Je me sens déjà très bien, je n’en ai pas besoin.

La méditation n’est pas un anti-douleur. C’est une pratique qui augmente notre conscience, calme notre esprit et nous donne une vision plus claire de la vie. Plus nous la pratiquons régulièrement, mieux nous pouvons gérer nos pensées et nous éloigner de ce qui ne nous convient pas ou ne nous plaît pas.  

Les moments durant lesquels nous nous sentons bien sont ceux durant lesquels nous ne nous concentrons pas sur nos émotions car nous sommes plongés dans une activité. Nous ne ressentons pas de stress ou d’inquiétude durant ces moments de joie, mais en réalité il faut apprendre à vivre avec nos émotions et non les ignorer. La méditation nous permet de développer cette habileté.

Maintenant, aimerais-tu essayer de méditer ? Télécharges l’application de méditation.

Si tes raisons pour ne pas méditer ne sont pas listées ci-dessus, quelles sont-elles ? Pourrais-tu les partager avec nous en commentaires?

Laisser un commentaire